PUB




Nos Produits
  • Bénin:
    « La presse béninoise est au mieux de sa forme », dixit Franck Kpochémè
    

    Depart/Arts

    «Le MASA est le meilleur marché des arts de scène en Afrique», dixit Ray Léma

    Treichville (Abidjan), 12 Mars 2016. (ABP) – Animant une conférence de presse, jeudi, dans la salle de presse du palais de la culture de Treichville à Abidjan, l’invité d’honneur de la 09ème édition du Marché des arts du spectacle africain (MASA), Ray Léma, a pris langue avec les hommes des médias afin de donner son point de vue sur le déroulement de cette grand-messe des arts du spectacle, mais aussi de suggérer des pistes aux jeunes créateurs africains, dans une perspective de voir ceux-ci, exporter leurs créations à l’international.

    Mobilisant plusieurs professionnels des médias locaux et étrangers, la rencontre a permis aux uns et autres de mieux comprendre l’engagement du conférencier face cet évènement, hautement culturel en Afrique, dont il a accepté en toute modestie d’être l’invité d’honneur.

    Pour M. Ray Léma, le Masa peut- être défini comme, le meilleur marché des arts normalement de scène en Afrique. Pour sa première participation, il se dit un peu surpris, parce que, ceux qui le connaissent à travers le monde, dans son fonctionnement, savent qu’il est très rigoureux au point où, certains pensent qu’il est maniaque dans son désir de rigueur.

    A cet titre, il relate « Notre soirée du mercredi était annoncée pour 20 heures, mais nous avons commencé à 22 heures 30 minutes. Des invitations ont été émises pour le 10 mars 2016 alors que la soirée normalement était annoncée pour le 09 mars. Tout ça donne une sorte de déception. Parce que, quand je vois l’infrastructure (Palais de la culture), qui m’a beaucoup impressionnée. C’est la meilleure en Afrique ».

    Cependant, il a félicité la Côte d’Ivoire, et propose qu’il faille tout faire pour relever le niveau des évènements culturels à la taille de cette infrastructure. Pour justifier cette règle de mise, il confie « Comme le Masa, nous sommes en train de dîner avec les jeunes artistes, je me sens redevable à ces jeunes, de leur donner une image cohérente et rigoureuse, et là, j’ai raté mon coup apparemment. Je continue de féliciter les efforts déployés par le comité d’organisation, mais ce n’est pas assez. Comme, on dit l’enfer est basé de bonnes intentions, mais quand vous êtes désorganisés, le résultat final peut vous emmener en enfer ».

    Pour le peu des activités du Masa qu’il a suivies dans le cadre qui lui est imparti, le conférencier pense qu’on peut frapper beaucoup plus fort. « Et nous devons frapper beaucoup plus fort parce que, nous sommes en train de dîner avec des jeunes qui nous regardent sur un continent où les jeunes vous respectent. Nous avons un devoir envers cette jeunesse, il faut leur offrir une image rigoureuse de sorte que nous sommes une référence », a-t-il insisté.

    En ce qui concerne l’intérêt du thème du Masa, Ray Léma exhorte tous les créateurs africains à s’appuyer sur la richesse de patrimoine artistique, dans leurs créations.

    Selon ses propos, nous n’avons aucun effort à fournir pour être inspiré alors qu’au- delà de toute expérience, parce que la première invention de l’Afrique, c’est l’inspiration, nous devons chercher l’inspiration, c’est la piste que je suggère à tous les jeunes artistes africains…. Reconnaitre sa base première.

    Pour finir, il conseille qu’il faut rester ouvert à l’admiration de l’autre pour progresser dans les créations artistiques.

    Quant au professeur Yakouba Konaté, directeur du Masa, c’est un honneur pour le comité d’organisation d’avoir à ses côtés un grand homme, comme Ray Léma.

    Par la même occasion, il a présenté les excuses de la coordination de n’avoir pas permis au groupe du conférencier de jouer dans les conditions optimales, du fait des problèmes internes d’organisation qui ont déteint jusqu’au moment de leur performance.

    Par ailleurs, il se sent fier de voir jusqu’à quel point Ray Léma assume son professionnalisme, où il a tenu à accorder les instruments comme il faut jusqu’au moment où il a eu la certitude pour offrir le merveilleux spectacle.



    ABP/RAD/TB

    

    ABP AUDIO


    Image du jour



    Conseil des Ministres

    HAAC
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle de l’année 2016

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION (HAAC)

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION (HAAC)

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    Aide de l'Etat à la presse privée - Gestion 2014

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    Appel à candidature aux postes de DG ORTB et DG ABP

    Marina
    Compte rendu du Conseil des Ministres du 03 mai 2017

    Marina
    Compte rendu du Conseil des Ministres du 03 mai 2017

    MENC
    COMMUNIQUE MENC



    Publicité



    Publicité



    Photothèque



    
    Nos partenaires
    Notre page facebook
    Notre Compteur
    Compteur Global gratuit sans inscription