PUB




Nos Produits
  • Bénin:
    « La presse béninoise est au mieux de sa forme », dixit Franck Kpochémè
    

    Justice

    Cour d’assises : Landry Adébayor Oniamkitan et Boris Tomègnon acquittés au bénéfice du doute

    Cotonou, 20 Avril 2017 (ABP)- La Cour d’assises de Cotonou a acquitté jeudi, au bénéfice du doute, Landry Adébayor Oniamkitan et Boris Tomègnon, tous deux (02) de nationalité béninoise, respectivement chauffeur et menuisier, accusés d’association de malfaiteurs, de vol à mains armées et de coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente.

    Au terme d’un long procès au cours duquel les accusés ont nié en bloc les faits mis à leur charge, la cour présidée par Célestine Bakpé a acquitté les accusés au bénéfice du doute.

    Les faits remontent en effet à courant l’année 2011 où les nommés Landry Adébayor Oniamkitan, Boris Tomègnon et d’autres personnes non encore identifiées se seraient constitués en bande organisée pour semer la terreur au sein des populations de Cotonou, d’Abomey-Calavi et environs.

    Cette bande commet des vols à l’arraché, avec violences et mains armées et occasionnant ainsi aux victimes des blessures. Le 19 mars 2012, Landry Adébayor Oniamkitan et Boris Tomègnon ont été interpellés et inculpés d’association de malfaiteurs, de coups et blessures volontaires et de vol à mains armées. Mais à toutes les étapes de la procédure, les deux (02) ont niés les faits reprochés.

    A la barre ce jeudi, Landry Adébayor Oniamkitan et Boris Tomègnon n’ont pas reconnu les faits mettant leur arrestation par la police sous le coup d’une médisance des informateurs de la police. Boris Tomègnon, lui finit par déclarer qu’il volait mais qu’il a cessé de commettre ce forfait.

    « Nos différentes concessions ont été perquisitionnées sans que les éléments des RAID n’aient trouvé pas trouvé des armes », fait remarquer Boris Tomègnon qui dit avoir fait la connaissance de Landry Adébayor Oniamkitan au Port. Il a précisé que les deux ne se fréquentent pas en dehors du Port, leur lieu de travail et ajouta de ce fait, qu’ils ne forment pas une association de malfaiteurs.

    Le Ministère public représentée par M. Christian Atayi a démontré l’innocence de Landry Adébayor Oniamkitan pour l’infraction de coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente mais le retenu dans le lien des autres chefs d’accusations à savoir : « association de malfaiteurs, de vol à mains armées ».

    Quant à Boris Tomègnon, le ministère public a démontré qu’il est coupable de tous les faits qui lui sont reprochés « association de malfaiteurs, de vol à mains armées et de coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente ». Il a invité la Cour à tenir compte de cette répartition et à les condamner tous deux ensemble à la peine de travaux forcés à perpétuité.

    Le bulletin n°1 du casier judiciaire des accusés ne porte mention d’aucune condamnation antérieure. Le rapport de l’expertise médico psychologique de Landry Adébayor Oniamkitan et Boris Tomègnon conclut qu’ils ne présentent, à ce jour aucune anomalie mentale, psychologique ou psychiatrique. L’enquête de moralité n’est pas favorable aux accusés.

    Les avocats des accusés Me Issiaka Moustafa (conseil de Boris Tomègnon) et Me Alexis Déguenon (conseil de Landry Adébayor Oniamkitan), ont démontré que les éléments constitutifs des infractions pour lesquelles leurs clients sont accusés, ne sont pas réunis pour les déclarer coupables et exiger leur condamnation à la peine de travaux forcés à perpétuité. Tous les deux conseils ont plaidé l’acquittement de Landry Adébayor Oniamkitan et Boris Tomègnon.

    La Cour délibérant, a déclaré Landry Adébayor Oniamkitan et Boris Tomègnon, non coupables des faits mis à leur charge et a prononcé leur acquittement au bénéfice du doute.

    En détention provisoire depuis le 23 mars 2013, soit quatre ans, les sieurs Landry Adébayor Oniamkitan et Boris Tomègnon recouvrent leur liberté.

    La Cour est composée de Célestine Bakpé (Président), des sieurs Jules Chabi Moura et Victor Fatindé (Assessurs) et de Me Alain A. Akakpo (greffier).


    ABP/JMN/DK

    

    ABP AUDIO


    Image du jour



    Conseil des Ministres

    HAAC
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle de l’année 2016

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION (HAAC)

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION (HAAC)

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    Aide de l'Etat à la presse privée - Gestion 2014

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    Appel à candidature aux postes de DG ORTB et DG ABP

    Marina
    Compte rendu du Conseil des Ministres du 03 mai 2017

    Marina
    Compte rendu du Conseil des Ministres du 03 mai 2017



    Publicité



    Publicité



    Photothèque



    
    Nos partenaires
    Notre page facebook
    Notre Compteur
    Compteur Global gratuit sans inscription