PUB




Nos Produits
  • Bénin:
    « La presse béninoise est au mieux de sa forme », dixit Franck Kpochémè
    

    Société/Médias

    « La presse béninoise se porte très bien », selon Basile TCHIBOZO
    BENIN « La presse béninoise se porte très bien », selon Basile TCHIBOZO Il donne sa lecture de la presse de son pays. Franck Kpochémè, président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB) invite, dans une interview avec l’ABP, ses confrères à la spécialisation. Quel est l’état de la presse aujourd’hui au Bénin ? La presse béninoise est au mieux de sa forme, on peut l’affirmer. Parce que les indicateurs qui permettent de peindre en mal la presse dans un État ne sont pas au rouge chez nous. Il n’y a pas de journalistes en prison, il n’y a pas de journalistes assassinés, en tout cas de mai 2016 à mai 2017. Les journalistes n’ont pas été inquiétés dans l’exercice de leur profession à part cet incident provenant du président de la HAAC qui en novembre passé a envoyé des huissiers fermer des organes de presse. A part cet incident que l’on peut qualifier d’isolé provenant d’une institution de la République, on peut dire que ça va sur le plan de la liberté ces douze derniers mois. Il y a quelques dérapages que nous avons observés notamment sur les lieux de manifestations officielles où les journalistes dans leur quête d’image sont souvent bousculés par la sécurité, les forces de l’ordre. On peut également noter quelques actes isolés d’intimidation, mais de manière générale, on peut dire que ça va du côté de la liberté et on souhaite que ça aille mieux pour nous permettre de nous repositionner dans le classement au niveau africain. Votre message à l’endroit des professionnels des médias Il faut rester dans le professionnalisme. Très tôt, nous allons dans la déviance, nous confondons notre rôle de journaliste à celui de donneur de leçons, à celui de maître chanteur, etc. Je crois que nous devons rester strictement dans la mission que la société nous a assignée, celle d’informer les populations. Nous devons constamment garder à l’œil qu’il faut informer, c’est-à-dire, aller chercher l’information, la vérifier, s’assurer qu’elle est vraie et puis passer à la diffusion, à la publication et autres. Nous conseillons également les confrères à choisir le chemin de la spécialisation afin de quitter le règne généraliste. Il y va de notre intérêt. Si nous pensons que nous devons survivre avec l’assaut des nouveaux médias, des réseaux sociaux et autres, je crois que la meilleure façon de résister c’est de pouvoir se spécialiser, d’aller au journalisme approfondi, de se donner le temps de traiter au fond les questions, c’est cela qui va nous différencier des journalistes communautaires. Propos recueillis par Bilkiss LAFIA-KODA

    Bilkiss LAFIA-K

    

    ABP AUDIO


    Image du jour



    Conseil des Ministres

    HAAC
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle de l’année 2016

    HAAC
    La gestion de la campagne médiatique de l’élection présidentielle

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION (HAAC)

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    COMMUNIQUE DE LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION (HAAC)

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    Aide de l'Etat à la presse privée - Gestion 2014

    Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication
    Appel à candidature aux postes de DG ORTB et DG ABP

    Marina
    Compte rendu du Conseil des Ministres du 03 mai 2017

    Marina
    Compte rendu du Conseil des Ministres du 03 mai 2017



    Publicité



    Publicité



    Photothèque



    
    Nos partenaires
    Notre page facebook
    Notre Compteur
    Compteur Global gratuit sans inscription