Le chef de l’Etat Patrice Talon désamorce la crise dans le secteur de la santé

Le chef de l’Etat Patrice Talon désamorce la crise dans le secteur de la santé

12-11-2017 à 12:11:00

Cotonou, 11 Nov. (ABP)- Le chef de l’Etat, Patrice Talon et les syndicats du secteur de la santé, à l'issue de trois heures d’échanges au palais de la république, ont marqué leur accord pour la rédaction et la signature, courant semaine prochaine, d'un protocole pour la sortie définitive de la crise qui paralyse depuis le 30 août dernier, le secteur de la santé.

Les points de divergence qui ont meublé cette séance dirigée par le Chef l’Etat Patrice Talon assisté par ses ministres ont porté sur des revendications d’ordre financier, administratif et institutionnel évoquées dans la plateforme revendicative de l’intersyndicale du secteur de la santé.

Selon les explications d’Adolphe Houssou, Secrétaire général de l’intersyndicale du secteur de la santé, le point culminant de ces revendications est la question des reformes dont aucune proposition venant des acteurs du secteur non membres de la commission n’est prise en compte.

Le chef de l’Etat Patrice Talon a expliqué aux partenaires sociaux qu’en réalité, les reformes incriminées sont en relecture et que toutes bonnes propositions pouvant permettre d’affiner le document sont vivement attendues.

Il a déploré ce mouvement de grève qui a perduré et a qui a causé beaucoup de désagréments surtout des pertes en vies humaines dans les hôpitaux publics. Ces réformes, précise-t-il, ne sont qu’en fait, à l’étape de proposition de projet.

« Ce n’est pas encore condamnable », a-t-il souligné, avant de dire à ses hôtes que cette façon de faire la grève est "illégale, immorale, et illégitime".

« Même si ce qui est annoncé relève d’un non sens pour vous ou contraire à vos intérêts, ce qui est normal est de protester par des marches ou par d’autres formes de protestation classique » a-t-il conseillé.

« Vous êtes conscients que tout va mal dans le secteur de la santé, qu’il y a un vrai désordre, les plateaux techniques sont désuets, les hôpitaux sont mal gérés les gens qui ne sont pas médecins ont des cliniques. Il est temps de corriger ces dysfonctionnements », a fait comprendre le Chef de l’Etat, Patrice Talon.

Après cette intervention du chef de l’Etat, Patrice Talon, M. Adolphe Houssou a dit qu’il y a un défaut de communication.

Ces propos ont été renchéris par madame Basilia Odjoubè Ahouanssou, ingénieure en imagerie médicale, membre de la délégation syndicale, qui  dénonce le fait  qu’il n’y ait pas eu le bon et le vrai son de cloche de sorte qu’il a eu une crise de confiance entre les acteurs du secteur de la santé et les éminents membres de cette commission parmi lesquels se trouvent des gens qui ont contribué à ce qu’est devenu le secteur de santé aujourd’hui.

Elle a fustigé qu’au cours de la restitution des travaux de cette commission, le 10 mai passé, le ton et la manière dont cette restitution est faite, constituaient comme aux yeux de tous les acteurs de la santé non membres de cette commission, une imposition venant du chef de l’Etat.

Le chef de l’Etat, Patrice Talon en les rassurant, a exhorté les syndicalistes à fournir encore un peu d’effort pour la reconstruction du Bénin et que les sacrifices n’empêchent pas l’œuvre de reconstruction du pays.

Il est convenu à la fin de la séance qu’un protocole d'accord sera rédigé et signé par les membres du gouvernement et les membres de l’intersyndicale du secteur de la santé pour la sortie de crise la semaine prochaine.


ABP/AE/DKJ

Gangondoui: la vedette d’Azovè fait grise mine

22-11-2017

Par: Cathérine AGBANOU
La galette d’arachide appelée ‘’Gangondoui’’  en milieu adja...
Revue de presse

Les auditions budgétaires des ministres de la défense et du cadre de vie et le payement de redevances de Spacetel défraient la chronique

21-11-2017
Cotonou, 21 Nov. (ABP)– Le passage des ministres de la défense et du cadre de vie devant la commission des finances de l’Assemblée nationale et l'exigence faite à Spacetel de payer  ses redevances sont les principaux...
Agro-business
Opinion

Mon plaidoyer pour le retour aux valeurs morales

20-11-2017

Par: Marcel HOUNNOU
Certains comportements en cours dans notre société m'ont inspiré à publier ce message sous la forme d'un coup de...
tribune des Communes
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions