« C’est à 2.400F on établit la carte d’identité et plus rien ne sera comme avant », dixit le préfet Joachim Apithy

Coopération / « C’est à 2.400F on établit la carte d’identité et plus rien ne sera comme avant », dixit le préfet Joachim Apithy

15-12-2019 à 11:12:26

Porto-Novo, 14déc.  (ABP) – En guerre contre le payement de faux frais pour l’établissement de la carte d’identité à la préfecture de Porto-Novo, le préfet Joachim Apithy a indiqué aux usagers ce vendredi à travers une opération entamée depuis lundi, que la carte d’identité nationale s’établit à 2.400F CFA à la préfecture de Porto-Novo et en plus que plus rien ne sera comme avant.


 « J’ai reçu trop de plaintes et j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et d’être là avant 6h 30 minutes pour voir comment le travail se fait. Dès mon arrivée, j’ai constaté que cela n’allait pas du tout à travers les différentes listes qui circulent. J’ai observé pendant un instant. Ceci m’a permis de voir un peu ce qui se passe à l’intérieur et j’ai pris moi-même ma propre liste que j’ai cachetée, codé et mis à la disposition des usagers », a expliqué l’autorité.

Ce processus, poursuit le préfet Joachim Apithy nous a permis de dénicher plus d’une dizaine de démarcheurs qui sont venus prendre place pour d’autres personnes.

« Ils viennent tôt s’inscrire. Dès que la liste est clôturée au niveau de la guérite, ils négocient avec les derniers à venir pour céder les places contre 2000F ou 1000F selon le cas », a fait savoir l’autorité préfectorale parlant du mode opératoire des démarcheurs. « L’autre constat est que pour la fiche qui est vendue à 2.400f nous constatons qu’on renvoie les usagers pour des raisons non justifiées. En partant, l’usager leur laisse la fiche, ce qu’ils vendent au niveau du service à d’autres à 3.500F », a-t-il poursuivi avant de faire encore  état d’autres irrégularités constatées.

« Plus rien ne sera comme avant. C’est fini ses désordres ici à la préfecture de Porto-Novo (…)  Ici à la préfecture de Porto-Novo, c’est à 2.400F nous établissons la carte d’identité. Même si vous remettez 2.500F attendez et réclamez votre reliquat avant de quitter. Lorsque vous êtes en face de celui qui vous prend pour la transcription et vous lui parlez d’urgence, c’est là les choses commencent. Là il y a un corrompu et un corrupteur. Dès que quelqu’un se fait prendre, il va répondre de ses actes de même que l’argent », a expliqué la première autorité du département de l’Ouémé.

Le préfet Apithy a par ailleurs, invité les populations à la prudence avant de les  exhorté à dénoncer tout acte de corruption constaté dans l'établissement de la carte nationale d'identité à la préfecture ou au niveau des communes du département. Aussi, a-t-il invité les élus locaux à ne délivrer les attestations de résidence qu’à ceux qui résident effectivement dans leurs quartiers ou villages.

Cette réforme qui consiste pour le préfet de l’Ouémé à se présenter tous les jours ouvrables à la guérite de la préfecture à partir de 6 heures 30 minutes pour inscrire les requérants de la carte d’identité Nationale va se poursuivre jusqu’en fin d’année avant que le processus ne soit  à nouveau confié aux cadres de la préfecture.

 



ABP/ ID/MS
Revue de presse

Vers l'opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19

29-06-2020
Cotonou, 29 Juin 2020 (ABP)-, L’opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19, le respect des mesures barrières  dans les mosquées,  la relance la machine du Parti progressiste...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions