La cellule départementale de suivi et de coordination pour la protection de l’enfant préoccupée des cas de maltraitances et violences faites aux enfants du Couffo

Coopération / La cellule départementale de suivi et de coordination pour la protection de l’enfant préoccupée des cas de maltraitances et violences faites aux enfants du Couffo

29-11-2019 à 08:11:36

 Aplahoué, 29 Nov.2019 (ABP)- La cellule départementale de suivi et de coordination pour la protection de l’enfant du Couffo a tenu dans l’après-midi de ce jeudi  à Aplahoué sa première session ordinaire au titre de l’année 2019 où les membres de la cellule ont pris connaissance des statistiques des cas de maltraitance et de violences faites aux enfants et du système de protection de l’enfant au Bénin.


 Dans le département du Couffo les cas de maltraitances et violences faites aux enfants sont légion. Cette année, selon Thomas Diya, directeur départemental des affaires sociales et de la micro finance, les six (06) CPS du département ont enregistré au cours du 1er semestre 2019, 45 cas de mariage forcé, 39 cas d’enlèvement et de séquestration, 6 cas de viol, 17 cas de traite et le Service Social Scolaire quant à lui a dénombré, au cours de l’année scolaire 2018-2019, 47 cas de grossesses précoces dans les CEG du Couffo.


 C’est donc pour inverser cette tendance dans le département précise le DDASM que le Préfet Christophe Houinsou Mègbédji a pris l’arrêté qui institue la cellule départementale de suivi et de coordination pour la protection de l’enfant. A cette seance, le secrétaire général du département, Jean Comlan Houètognon, représentant le préfet, a rappelé que le Gouvernement du Bénin a mis en place un cadre juridique et des mécanismes de protection des enfants. Cependant, indique-t-il, « ce dispositif rencontre des difficultés dont le manque de synergie des différents acteurs de protection de l’enfant ». Malgré les nombreux efforts consentis jusque-là par chacun des acteurs, déclare Jean Comlan Houètognon, « les enfants du Couffo continuent d’être victimes de mariage forcé, de viol, de déscolarisation, de grossesse précoce, de trafic, de traite et de maltraitances sous toutes ses formes ».
 C’est pourquoi, pense-t-il, « la promotion des droits de l’enfant ne peut plus être l’affaire d’un nombre restreint d’acteurs opérant de façon isolée ».
 Pour lui, il est donc impérieux que la protection de l’enfant s’élargisse au nombre et à la qualité des parties prenantes tout en prenant en compte leurs rôles spécifiques.


ABP/CBA/MS
Revue de presse

Vers l'opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19

29-06-2020
Cotonou, 29 Juin 2020 (ABP)-, L’opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19, le respect des mesures barrières  dans les mosquées,  la relance la machine du Parti progressiste...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions