Le transport terrestre sous la menace des exigences du COVID-19 dans l’Atacora et la Donga

Transport / Le transport terrestre sous la menace des exigences du COVID-19 dans l’Atacora et la Donga

03-04-2020 à 10:04:39

Natitingou, 03 Avril (ABP) - Des parkings d’embarquement de passagers déserts, la flambée des prix du transport au niveau des taxis, à la suite de la mise en œuvre des mesures relatives au cordon sécuritaire au niveau de certaines communes du Sud-Bénin, sont les incidences des mesures de riposte contre le COVID-19 dans le secteur des transports dans les départements de l’Atacora et de la Donga, a constaté ce mardi l’ABP.

Au parking d’embarquement des passagers du « Ciné Sabari » de Djougou, s’est le calme plat. Pas de bus encore moins de passagers. Seules quelques vendeuses optimistes de galettes sucrées, de pains et d’autres denrées alimentaires se sont installées.

Même constat à la gare de Natitingou, avec la seule différence que l’on constate à ce niveau la présence de trois bus garés. « Tous les bus qui stationnent ici font le trajet Cotonou-Natitingou. Du coup, avec le cordon sanitaire qui touche Cotonou, tous sont en cessation de travail total », a fulminé un conducteur de taxi moto rencontré sur les lieux.

Les mesure contre le COVID-19 ont engendré la flambée des tarifs. Du côté des petits taxis qui assurent les trajets dans le Nord Bénin, non touchés par le cordon, notamment Natitingou-Djougou et Djougou-Parakou,  les tarifs ont grimpé. Les usagers de la route déboursent désormais 7000 F CFA pour voyager de Parakou à Natitingou, 5000 F comme tarif, pour faire le trajet Parakou - Djougou et 2000 F pour Djougou - Natitingou.

« Avec ma 05 places, je pouvais prendre jusqu’à sept passagers, mais la nouvelle mesure du gouvernement m’oblige à prendre trois passagers pour respecter la distance de sécurité prévue (d'au moins 1 mètre) entre deux personnes, c’est pourquoi le prix passe de 3500 F à 5000 F, on n’a pas le choix », s’est plaint Alfa, un conducteur de taxi.

Parakou - Djougou : difficile  respect de la distance de sécurité

Si Alfa s’est fait l’obligation de prendre à bord de sa voiture trois passagers conformément aux mesures, ce n’était pas le cas chez la plupart de ses collègues conducteurs, en occurrence ceux qui font le trajet Djougou-Natitingou.

Quatre passagers derrière et trois avec le chauffeur devant, c’est bien les conditions dans lesquelles beaucoup de personnes voyagent, de Djougou à Natitingou et ce, malgré la surenchère (2000 F comme tarif). Sans port de masque et autres mesures de protection pour se désinfecter (gel hydro-alcoolique), les passagers de la route sont entassés à bord des transports en commun, constate-t-on.

« Si d’’ici à Tanguiéta, il faut prendre par exemple trois passagers à raison de 1500 F par personne, alors qu’il faut 5000 F de carburant, on est obligé de sortir 500 F de nos poches pour compléter parce que les clients refusent de payer 2000 ou 2500F, ce qui fait qu’il est encore difficile pour nous, d’obliger nos chauffeurs à prendre trois passagers », a justifié Moumouni Sita, le président de l’Union nationale des conducteurs de taxis inter-urbains du Bénin (UCTIB).

En plus de la surcharge,le comble est qu’aucun dispositif de lavage des mains par exemple, n’est effectif, ni à l’embarquement au parc-auto de Djougou, encore moins à la destination à Natitingou.

« Au-delà des actions de sensibilisation entreprises par les responsables de l’UCTIB, pour convaincre les chauffeurs à porter des cache-nez et à respecter la distance de sécurité d’au moins un mètre entre deux passagers dans un véhicule de transport en commun, nous sommes entrain de prendre des dispositions pour installer des dispositifs de lavage des mains au niveau de nos parcs », a confié Moumouni Sita.



ABP/IM/IA
Revue de presse

Le gouvernement autorise le retour progressif à la vie normale au Bénin

28-05-2020
Cotonou, 28 Mai (ABP) - L’allègement des mesures de riposte contre le Covid-19 permettant le retour progressif à la vie normale au Bénin, l’installation des conseils communaux et l’élection des maires, l’effectif...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions