La coordination des fréquences dans la zone frontalière Bénin-Niger au cœur d’un atelier

Télécommunications / La coordination des fréquences dans la zone frontalière Bénin-Niger au cœur d’un atelier

09-07-2018 à 19:07:02

Cotonou, 09 juil. 2018(ABP)- Le conseiller technique à l’ARCEP-Bénin, Georges Yayi a officiellement ouvert les travaux de la réunion de coordination des fréquences avec le Niger qui vise à réfléchir sur les mécanismes techniques à mettre en œuvre pour une meilleure exploitation des fréquences dans les zones frontalières.

L’objectif de cette activité, selon Georges Yayi, est de prendre conscience du fait que les fréquences, aujourd’hui, servent de manière différente à ce qu’elles ont été il y a quelques années. « De nouvelles technologies sont apparues et les régulateurs que nous sommes ont la responsabilité de faire en sorte que l’utilisation de ces fréquences puisse permettre aux usagers d’avoir de bonnes qualités de services surtout dans les zones frontalières », a-t-il justifié avant d’exhorter les participants à user de toutes leurs compétences pour que cette réunion aboutisse à un accord qui permettra aux pays de pouvoir faire leurs réseaux de manière assez normale dans les zones frontalières.

Ces assises offrent donc l’occasion pour les opérateurs mobiles du Bénin et du Niger, de faire une évaluation de ce qui avait été mis en place pour voir si cela répond effectivement aux directives qui étaient données.

Quant au chef département radiocommunications ARTP du Niger, Ahmed Jean-Boraud, il a fait remarquer que cet atelier est d’une importance capitale en ce sens qu’il permet de voir comment résoudre la problématique de la demande de fréquences sans cesse croissante. « Cela pose beaucoup de problèmes au niveau des régulateurs et cette pénurie se fait le plus sentir au niveau des frontières où le nombre d’utilisateurs se trouve démultiplié. Il faut trouver des mécanismes administratifs et techniques pour partager les ressources de façon à ce que la cohabitation puisse se faire dans de bonnes conditions», a déclaré Ahmed Jean –Boraud.

Il faut souligner que les assises de Cotonou qui vont durer trois jours font suite à l’accord tripartite signé en 2010 avec le Burkina Faso.


ABP/CG/JFH

Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

Le président Talon donne des instructions pour l’ouverture immédiate des cantines scolaires

16-09-2019
Cotonou,  16 Sept. (ABP) – La rentrée scolaire 2019-2020, la sécurité au sein de la Cedeao, la politique, l’économie et plusieurs autres sujets au plan national et international ont été abordés...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions