Les véritables problèmes du cinéma au Bénin passés au scanner à Parakou

Cinéma / Les véritables problèmes du cinéma au Bénin passés au scanner à Parakou

16-02-2019 à 17:02:39

Parakou, 15 Fév. 2019 (ABP) - Le réalisateur-producteur béninois, Frédy Agblo, en collaboration avec l’association Culture et tourisme sans frontière (Actsf), a organisé, ce vendredi, à l’institut français de Parakou, une rencontre d’échanges entre les acteurs du cinéma, sur le thème ’’Les réalisateurs du cinéma de Parakou face aux défis et opportunités du futur’’, en présence de plusieurs invités, notamment, M. Adamou Soulé Massioudou, directeur départemental de la culture, du tourisme et des sports du Borgou.

‘’Mettre en place un creuset de réflexion pour un cinéma en marche au Bénin, à travers l’institutionnalisation d’un cadre d’échanges entre cinéastes de Parakou sur leurs diverses préoccupations contemporaines’’. Tel est le principal objectif de cette rencontre, ayant mobilisé des acteurs clés du cinéma de la commune de Parakou.

A travers cette initiative, le jeune réalisateur-producteur, Frédy Agblo entend créer un répertoire de cinéastes béninois, organiser des ateliers de formation dans le domaine où le besoin se fait sentir, organiser des résidences d’écriture, et enfin chercher de financements pour produire des films dont les meilleurs scénarios issus des résidences d’écriture sont sélectionnés.

A l’entame de cette rencontre, Amidou Ali Orou, directeur de l’institut français de Parakou a souhaité la bienvenue aux hôtes tout en réitérant l’engagement de l’institut à accompagner de pareilles initiatives, dans le but de révolutionner le cinéma béninois.

« Nous souhaiterions davantage, à travers cette première rencontre avec les hommes du cinéma de Parakou, vivre ensemble dans la diversité afin que la commune de Parakou amorce sa marche vers le cinéma », a –t-il ambitionné.

Quant à Adamou Soulé Massioudou, le 7ème art participe véritablement au développement d’un pays (le cas du Burkina Faso) et cela réconforte le ministère de la culture à accompagner les acteurs du cinéma.

Tout en donnant espoir aux participants de la rencontre, l’autorité départementale se dit déterminer à soutenir les hommes du cinéma afin que les défis soient relevés pour révéler le Bénin au monde.

Dans son intervention, Eric Nougloï de l’association culture et tourisme sans frontière (Actsf) a fait l’état des lieux du cinéma béninois à travers ses forces et faiblesses.

Estimant que le cinéma béninois peine à s’imposer surtout à travers ses productions, ce communicateur pense que le cinéma ploie sous poids de plusieurs difficultés mais il y a des aspects roses.

On peut citer entre autres, l’existence d’un document de politique culturelle et d’un statut pour les artistes, l’existence du Fonds des Arts et de la culture, la création de l’institut des arts d’archéologie et de la culture à l’Université d’Abomey Calavi du Bénin et la floraison des écoles de formation technique dans le secteur audiovisuel.

S’agissant des faiblesses , il a énuméré, entre autres, le cadre formel de suivi du financement embryonnaire, le portail culturel pas dynamique, la création tout azimut d’associations culturelles qui fragilise la cohésion des acteurs cultuels surtout les plus jeunes, le cadre juridique du cinéma toujours en cours de validation depuis de longues années, la faible diffusion des productions cinématographiques béninoises dans les programmes de la chaîne de télévision nationale au Bénin, l’insuffisance de salles de cinéma et enfin, les difficultés des jeunes à l’accès au grand écran.

Dans ses propos, Frédy Agblo vient renchérir, en confirmant que, le Bénin figure parmi les pays où le cinéma est toujours à l’étape embryonnaire. Au regard des autres pays, poursuit-il, il y a encore un grand travail à faire par les cinéastes eux- mêmes et les dirigeants à divers niveaux qui doivent être un grand atout de développement d’un pays.

Pour finir, il a présenté les opportunités et la nécessité que les acteurs du cinéma s’engagent et s’organisent au mieux, afin de porter haut le drapeau du Bénin sur la scène internationale.

Il faut noter que des suggestions ainsi que des réponses aux questions des participants ont enrichi les échanges de cette rencontre, dont le rendez-vous est désormais pris une fois par trimestre.



ABP/RAD/CG

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le Bénin réagit suite aux incidents survenus dans les régions frontalières au Nigéria

18-11-2019
Cotonou, 18 Nov 2019. (ABP) – Coopération, justice, éducation, politique, société et autres sujets d’actualités au plan national et international ont été abordés par les journaux parus...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions