Environ deux mille aspirants à l’enseignement primaire et secondaire évalués dans le Couffo

Education / Environ deux mille aspirants à l’enseignement primaire et secondaire évalués dans le Couffo

11-05-2019 à 17:05:11

Azovè (Aplahoué), 11 Mai. 2019 (ABP) – Les aspirants au métier de l’enseignement dans le département du Couffo, à l’instar de ceux des autres départements, ont pris part ce samedi au test de pré-qualification professionnelle organisé à leur intention par le gouvernement.

Dans le Couffo c’est le préfet Christophe H. Mègbédji, accompagné pour la circonstance des directeurs départements des deux ordres de l’enseignement, qui a procédé au lancement à l’échelle départementale de ce test d’aptitude au centre du CEG1 d’Azovè.

Selon Mounirou Yallou, chef centre et inspecteur de l’enseignement secondaire, le but ultime de la composition est de constituer une base de données fiable et avoir un fichier national de tous ceux qui aspirent à la fonction enseignante. Pour lui, la fonction enseignante « est un métier et les évaluations ont prouvé que beaucoup d’enseignants sont des enseignants à besoins spécifiques du point de vue des connaissances académiques que des connaissances pédagogiques ».

A en croire le chef centre, si l’on veut atteindre des performances élevées il faut très rapidement avoir des fichiers avec des profils appropriés pour que, souligne-t-il, « n’importe qui ne se lève un beau matin et dit qu’il a envie d’enseigner ».

Au centre du CEG 1 Azovè, certains candidats qui ont déclaré ayant régulièrement déposé leurs dossiers n’ont pas pu composer parce que leurs noms ne figurent pas sur la liste de ceux qui sont officiellement retenus.

En vue d’apaiser les ardeurs, Mounirou Yallou a exhorté ceux-ci à continuer à s’inscrire et si le gouvernement apportait la preuve qu’ils s’étaient réellement inscrits et considérés comme des omis, l’Etat aviserait et organiserait à leur intention un test parce que, justifie t-il, « parmi eux il peut avoir des compétences dont on a besoin ».

Il faut préciser que dans le Couffo, 668 candidats pour le secondaire sont repartis dans vingt-trois salles de composition au centre du CEG 1 Azovè à plancher en culture générale et une épreuve de spécialité selon le degré.

Du côté de l’enseignement maternel et primaire, ils sont 1 320 repartis dans deux centres à affronter les épreuves de la communication écrite et de mathématiques.


ABP/CBA/CG

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le gouvernement envisage recruter près 11 000 enseignants au niveau de l’enseignement maternel et primaire

31-10-2019
Cotonou, 31 Oct. (ABP)-L’éducation, le développement et autres sont les sujets qui ont été développés dans les quotidiens parvenus à la rédaction de l’ABP ce jeudi.« Enseignement...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions