Toussaint Folly exhorte les membres du CNE à un profond diagnostic avant toute action

Education / Toussaint Folly exhorte les membres du CNE à un profond diagnostic avant toute action

13-02-2020 à 09:02:00

 Azovè (Aplahoué), 13 Fév.  (ABP) - Le syndicaliste Toussaint Folly, dans un entretien exclusif accordé à l’ABP, a exhorté les membres du Conseil national de l’éducation (CNE)  à travailler dans la neutralité totale sans parti pris, et diagnostiquer les vrais problèmes du système éducatif avant toute action afin de conduire les grandes options éducatives de l’Etat en toute sérénité.


 « Le Conseil national de l’éducation est une instance de décision qui vient à point nommé pour aider le système éducatif béninois à bien décoller », a expliqué Toussaint Folly, premier organisateur du bureau exécutif du Syndicat du collectif national des enseignants pour la crédibilité de l’éducation au Bénin (SCNECE_Bénin). Selon lui, le système éducatif béninois traîne depuis des décennies de véritables problèmes que les différents ministères en charge de l’éducation ont du mal à régler. Raison pour laquelle déclare-t-il, « l’idée de création d’une telle structure par le chef de l’Etat a été bien accueillie par l’ensemble de la classe qui s’occupe de l’éducation au Bénin ».

Son souhait le plus ardent reste que cette institution se penche véritablement sur les réels problèmes de l’éducation, afin de sortir l’Ecole de l’ornière. Si les membres du Conseil, poursuit-il, œuvrent à dépolitiser le système éducatif en travaillant dans la neutralité totale sans parti pris et oublient la politique en leur sein, cela peut, fait-il observer, « corriger beaucoup de choses dans le secteur ». En somme, tout doit être fait pour revoir les programmes d’études actuels qui regorgent de beaucoup d’insuffisances, en organiser des formations surtout continues au profit des enseignants, en amenant le gouvernement à doter les établissements scolaires d’infrastructures adéquates, de matériels nécessaires afin de permettre aux apprenants et enseignants de travailler dans de très bonnes conditions. Le CNE, pense-t-il, ne doit pas perdre de vue l’épineuse question des revendications des enseignants. Cet organe, est également exhorté à œuvrer aux d'accompagner le gouvernement dans la mise en oeuvre des décisions qui sont inscrites dans le statut particulier des enseignants pour leur permettre d’être à l’aise et pouvoir bien accomplir leur mission. Le syndicaliste à ce sujet que « lorsque la condition financière est améliorée, l’enseignant travaille bien et donne toujours le meilleur de lui-même ».

Analysant la question de l’adéquation besoin du marché-formation, Toussaint Folly avoue que ce problème se pose avec acuité au Bénin. La formation que reçoivent aujourd’hui les apprenants, surtout ceux de l’enseignement général, estime-t-il, ne leur permet pas d’être compétitifs sur le marché de l’emploi, sauf ceux orientés vers l’enseignement professionnel ou technique. C’est pourquoi souligne-t-il, « nous insistons sur la revue des programmes surtout dans l’enseignement général, pour permettre aux apprenants de trouver un emploi ou s’auto-employer après les études ».

Toussaint Folly suggère aussi que le CNE, au chapitre des défis pour l’année scolaire en cours, organise avant toute action une table ronde ou un forum pour diagnostiquer les vrais problèmes qui minent le système éducatif. Sans quoi, martèle-t-il, « ça ne marchera pas ». Il leur faut, ajoute le syndicaliste, « hiérarchiser les problèmes et voir ceux qu’on peut résoudre à court, moyen et long terme, puis commencer à les régler au cours de cette année par niveau de priorité pour pouvoir donner au système éducatif béninois un visage reluisant ».




ABP/CBA/MS
Revue de presse

Entre souvenirs et patriotisme, le Bénin célèbre les 30 ans de la Conférence des forces vives de la nation

19-02-2020
Cotonou, 19 Fév. (ABP) - La conférence des forces vives de la nation de février 1990, 30 ans après les assises et plusieurs autres sujets liés à la vie des institutions, la politique, l’éducation...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions