Une partie des enseignants du Couffo composent pour l’évaluation diagnostique intellectuelle

Education / Une partie des enseignants du Couffo composent pour l’évaluation diagnostique intellectuelle

12-01-2019 à 10:01:33

Aplahoué, 12 Janv. 2019 (ABP) – Le secrétaire général de la préfecture d’Aplahoué, Jean Comlan Houètognon, représentant le préfet du Couffo, a procédé ce samedi au centre du collège du CEG1 Aplahoué au lancement des épreuves écrites de l’évaluation diagnostique intellectuelle des enseignants du secondaire en fonction dans le département.

Ils sont au total 1750 candidats attendus pour prendre part à cette évaluation diagnostique intellectuelle des enseignants dans le département du Couffo.

Dans les six centres du département sauf à Lalo où il y a moins d’affluence, la majorité des candidats malgré l’effort d’intimidation de leurs responsables syndicaux ont répondu à l’appel du gouvernement à travers leur ministère de tutelle.

Mobilisés pour la sécurité des lieux, les policiers républicains, sous le mot d’ordre de leur directeur départemental, Constant Cachémé, ont pu repousser, très loin des centres de composition, les groupuscules d’enseignants qui ont tenté d’empêcher leurs collègues d’accéder aux centres d’examen.

Après avoir lancé à la salle n°9 la première épreuve de la journée qui concerne la culture générale et parcouru les autres salles de composition, le secrétaire général du département, Jean Comlan Houètognon a dit qu’il n’y a pas encore péril en la demeure parce que, souligne-t-il, « ce qu’on a vu dans les salles n’est pas mauvais surtout quand on sait qu’un groupuscule a tenté de bloquer l’accès aux salles et on a plus de la moitié par salle, c’est déjà encourageant ».

Pour lui, cette situation s’explique surement par le fait que certains des concernés ont fait des calculs là où on ne doit pas en faire.

Selon le secrétaire général du département, ceux qui ont boycotté l’évaluation ont estimé qu’il y a des calculs derrière mais ne savent pas qu’ils ont besoin d’être renforcés pour être plus aptes et plus compétents à leur poste.

S’adressant à ceux qui prennent part à la composition, il leur a demandé d’avoir confiance en eux-mêmes et rendre sur les copies ce qu’ils savent bien donner aux apprenants parce que, indique-t-il, « personne n’est là pour échouer, c’est juste pour savoir les besoins en termes intellectuels pour eux ».

Il faut préciser que ceux qui prennent part à cette évaluation plancheront pour la seconde épreuve dans les matières de spécialité.



ABP/CBA/TIE

Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

20-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

Le développement et la politique au menu des quotidiens de ce jour

18-06-2019
Cotonou, 18 Juin 2019 (ABP)-Le développement, la politique, l’éducation et autres sujets d’actualité ont fait l’objet de divers commentaires dans les colonnes des quotidiens parvenus ce mardi à la rédaction...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions