La 30ème édition de la journée mondiale de lutte contre le SIDA célébrée à Djougou

Santé / La 30ème édition de la journée mondiale de lutte contre le SIDA célébrée à Djougou

01-12-2017 à 17:12:07

Djougou, 01 Dec. (ABP)- La 30ème édition de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA a été célébrée ce vendredi, à la place de l’indépendance de Djougou en présence du préfet, des maires de la Donga, de la directrice de l’ONUSIDA au Bénin, du Secrétaire exécutif du CNLS-TP et de plusieurs acteurs de la santé et de l’éducation.

Après une caravane à travers les artères de la ville, place a été faite aux différentes allocutions à la place de l’indépendance de la ville. La célébration de cette 30ème édition de la journée mondiale de lutte contre le SIDA témoigne de la volonté du gouvernement de son excellence Patrice Talon, de permettre aux paisibles populations d’exercer leur droit à la santé, a martelé Abischaï Abraham Akpalla, maire de Djougou. Ce droit, poursuit-il, suppose que les populations sont informées de l’existence des services de santé qu’elles fréquentent et qu’elles ont droit à une prise en charge de leurs affections.

Le choix de Djougou pour abriter les manifestations officielles de cette 30ème édition, s’explique d’une part, par le fait que le département de la Donga connaît une prévalence de l’ordre de 1,4% contre un taux national de 1,2%, a laissé entendre Aïssi Melchior A. Joël, secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre le Sida, la tuberculose, le paludisme, les IST et les épidémies (CNLS-TP, les IST et les épidémies). 

En dehors de cette prévalence, rappelle-t-il, le taux de couverture des enfants sous ARV et celui de la couverture de la prise en charge dans ce département sont très faibles. Face à cette situation, le 17 novembre 2016, sous le parrainage de la première dame, Mme Claudine Talon, il a été procédé au lancement du plan d’élimination de la mère à l’enfant qui couvre la période 2016 à 2020, a-t-il indiqué.

Pour le préfet de la Donga, Biao Eliassou Aïnin, c’est une journée de communion, de souvenir et de réflexion, mais surtout de partage et de solidarité avec des personnes infectées et affectées par le VIH/SIDA.

A en croire l’autorité préfectorale, sur le plan national, 42% des personnes vivant avec le VIH/SIDA ne connaissent pas leur statut sérologique. Aux dires du préfet de la Donga, 48% des adultes, 54% des enfants vivant avec ce virus  ne reçoivent aucun traitement et  6% seulement de personnes atteintes ont une charge virale indétectable.

Parlant de son département, M. Biao a martelé que le taux de prévalence des personnes touchées par le VIH varie entre 1,2 et 2% en fin 2015.

Au-delà de ce qui précède, souligne-t-il, il est utile d’envisager des actions concertées dans le cadre d’une réponse globale accélérée pour mettre fin à l’épidémie, menace de santé publique d’ici 2030. Il s’agira alors selon M. Biao de poursuivre le dépistage au profit de toutes les femmes enceintes reçues en consultation prénatale, accélérer l’accès au traitement antirétroviral, améliorer le contexte juridique qui est répressif par rapport aux consommateurs de drogues injectables et à la pratique de la prostitutions.

 Abondant la même logique, Denis da Conceiçao Courpotin et Marie-Margarète Molnar, respectivement Chargé de mission du président au CNLS-TP et Directrice  de l’ONUSIDA au Bénin, ont  fait savoir que c’est toute la communauté qui doit se mobiliser pour combattre la pandémie du SIDA dans toutes ses facettes.

La cérémonie a pris fin avec la visite de stands suivis de dépistage et de distribution gratuite des préservatifs et autres documents utiles de lutte contre le VIH-SIDA.


ABP/ELBY/BYS/DKJ

Gonnanrou : Origine et sens en milieu Baatonoum

03-07-2020

Par: Boni N'yô SINASSON
Parakou, 03 juil 2020 (ABP) - #Gonnanrou communément appelé plaisanterie à parenté...
Revue de presse

Vers l'opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19

29-06-2020
Cotonou, 29 Juin 2020 (ABP)-, L’opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19, le respect des mesures barrières  dans les mosquées,  la relance la machine du Parti progressiste...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions