La grève suivie dans l’Atacora avec service minimum dans les grandes formations sanitaires

Santé / La grève suivie dans l’Atacora avec service minimum dans les grandes formations sanitaires

30-08-2017 à 21:08:09

Natitingou, 30 Août 2017 (ABP)- La grève d’avertissement de 48 heures déclenchée par le collectif des syndicats du secteur de la santé est largement observée dans les centres de santé publique de l’Atacora avec service minimum dans les grandes formations sanitaires des communes du département, a constaté mercredi l’ABP.

De la maternité au dispensaire en passant par le laboratoire et les services des centres de santé des périphéries des communes de l’Atacora sont totalement paralysés.

Au centre hospitalier départemental de l’Atacora sis à Natitingou par contre, seuls les patients hospitalisés sont suivis et les cas d'urgence sont pris en charge.

En plus du suivi des hospitalisés et la prise en charge des urgences, la pédiatrie, la chirurgie et la maternité sont fonctionnelles à l’hôpital de zone de Natitingou.

« Nous sommes en grève et si je suis présente actuellement, c’est pour le service minimum qui est prévu de 8 heures à 18 heures », a confié la responsable du service des urgences de l’hôpital de zone de Natitingou, Julie Vigan.

Selon le directeur dudit hôpital Mathieu Gbossékou, il n’y a pas trop de problème par rapport à l’offre de service. « Ce n’est pas tout le monde qui est en grève donc les patients qui viendront trouveront satisfaction », a-t-il précisé. Même si visiblement, il n’y a pas d’affluence dans l’hôpital.

Dans les hôpitaux de zones de Tanguiéta et de Kouandé, la grève n’est quasiment pas suivie parce que la grande majorité des agents de ces centres sont sur contrat communautaire.

« La plupart des agents de ces centres ne sont pas les agents permanents de l’État, donc ne sont pas concernés par la grève. C’est seulement dans les centres de santé périphériques que la paralysie est totale », a confirmé le directeur départemental de la santé de l’Atacora, Jacob Namboni.

Faut-il le rappeler, le collectif des syndicats du secteur de la santé réclame, entre autres, le rapportage pur et simple de la décision de création d’un comité technique de mise en œuvre des réformes dans le secteur de la santé et la mise sur pied d’un comité regroupant les représentants des acteurs sociaux et les différents corps en vue d’étudier à fond le rapport de la commission des réformes et faire des propositions.   


ABP/IM/DKJ

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le Bénin réagit suite aux incidents survenus dans les régions frontalières au Nigéria

18-11-2019
Cotonou, 18 Nov 2019. (ABP) – Coopération, justice, éducation, politique, société et autres sujets d’actualités au plan national et international ont été abordés par les journaux parus...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions