Le haut commandement militaire en atelier à Agoué sur la prévention du VIH/SIDA

Santé / Le haut commandement militaire en atelier à Agoué sur la prévention du VIH/SIDA

19-08-2017 à 20:08:09

Agoué (Grand-Popo), 19 août (ABP)– Le chef d’État-major général des forces armées béninoises, le Gal Laurent Amoussou, soutenu à l’occasion par l’ambassadrice des États-unis près le Bénin, Mme Lucy Tamlyn, a ouvert vendredi à l’hôtel Millénium Popo Beach d’Agoué dans la commune de Grand-Popo, un atelier de travail sur le renforcement du leadership du haut commandement militaire pour la prévention du VIH/SIDA au sein des Forces armées béninoises (FAB).

Présentant à l'entame des travaux la situation du VIH/SIDA au sein des FAB, le colonel Léonce Ahouanvoéké, directeur adjoint des services de santé des armées a indiqué que de nouveaux cas sont dépistés malgré les différentes stratégies de lutte contre la pandémie.

Selon le colonel Ahounvoéké, cette maladie continue de faire des victimes dans les rangs des forces armées du Bénin. Pour vaincre cette pandémie à l'horizon 2020, préconise-t-il, 90% des personnes infectées par le VIH doivent connaître leur état sérologique, 90% de ceux qui connaissent leur statut doivent être sous traitement ARV et parmi ceux qui sont sous traitement 90% sont avec une charge virale indétectable.

Pour atteindre cet objectif, a–t-il dit, la direction des services de santé des armées du Bénin a besoin de l’engagement et du leadership du haut commandement militaire pour diriger la riposte du secteur de la santé à l’épidémie du VIH/SIDA.

L’ambassadrice des États-Unis près le Bénin, Mme Lucy Tamlyn, a souligné que les militaires béninois font face à des risques variés dont le VIH/SIDA. À cet effet, dira-telle, le gouvernement des États-Unis à travers le programme de prévention du VIH/SIDA du département de défense, travaille avec lui sur l’incidence du VIH/SIDA au sein du personnel en uniforme à travers le monde.

Pour réduire le mal, Mme Tamlyn a dit qu’il est impérieux de travailler avec le haut commandement militaire qui à son tour va sensibiliser ses collaborateurs.

Pour le chef d’État-major général des forces armées béninoises, le Gal Laurent Amoussou, la lutte contre le VIH/SIDA constitue pour les autorités militaires une des priorités en matière de santé en vue de préserver le potentiel humain nécessaire pour assurer la mission assignée aux forces armes béninoises. "Depuis 15 ans, les forces armées béninoises ont marqué la riposte au VIH/SIDA par l’initiation du programme de prévention du VIH/SIDA sous le leadership du haut commandement militaire", a martelé le Gal Amoussou.


ABP/NT/DKJ

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le Bénin réagit suite aux incidents survenus dans les régions frontalières au Nigéria

18-11-2019
Cotonou, 18 Nov 2019. (ABP) – Coopération, justice, éducation, politique, société et autres sujets d’actualités au plan national et international ont été abordés par les journaux parus...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions