Un centre de santé inauguré puis abandonné depuis deux ans dans la brousse à Illoulofin (Pobè)

Santé / Un centre de santé inauguré puis abandonné depuis deux ans dans la brousse à Illoulofin (Pobè)

14-08-2017 à 15:08:39

Illoulofin (Pobè), 13 août (ABP)– Construit et entièrement équipé par le Centre musulman Al-Amal, le centre de santé d’Illoulofin, un village situé à une vingtaine de kilomètres du centre-ville de Pobè, reste depuis près de deux ans abandonné dans la brousse pour défaut de personnel et d’énergie électrique, selon les explications fournies par les autorités communales.

Ce centre de santé inauguré en 2015 et à l’abandon depuis lors, a été entièrement financé par le Centre musulman Al-Amal (partenaire de la commune de Pobè) dans le cadre du projet de création d’un centre de santé à Illoulofin, un village de l’arrondissement d‘Issaba, situé à 23 km environ du centre-ville.

Pendant que l’édifice et ses équipements gisent dans la brousse à la joie des reptiles et autres animaux, les hommes, femmes et enfants d’Illoulofin, en cas de maladie, parcourent plusieurs kilomètres de voies rocailleuses de la localité pour se rendre dans les centres de santé d’Onigbolo, de Towé et de Pobè.

« C’est la croix et la bannière surtout en saison pluvieuse pour les femmes enceintes et les nourrices lorsqu’elles doivent se rendre aux consultations pré et post natales », alarme Djabi Soulé, chef de village d’Illoulofin.

Selon le maire de la commune de Pobè, Paul Fakorédé Odjo, le non fonctionnement du centre de santé d’Illoulofin est lié à la non disponibilité du personnel et l’absence d’énergie électrique sur le site.

Conformément au contrat qui a conduit à la réalisation de ce projet dans la commune, rassure–t-il, le conseil communal va prendre incessamment des dispositions pour électrifier le centre. 

« On ne savait pas que l’engagement pris par la mandature précédente était de le doter de personnel pour son fonctionnement. Or le problème de personnel sanitaire ne relève pas du ressort de la commune », a fait savoir l’autorité communale avant d’indiquer que des démarches sont entreprises et le conseil qu’il préside va jouer sa partition pour la mise en service du centre de santé d’Illoulofin en 2018.

« Nous avions accueilli en son temps avec joie et beaucoup d’allégresse la nouvelle de la construction d’un centre de santé dans notre village. On pensait que l’opérationnalisation du centre serait automatique mais tout reste encore fermé. Le matériel est là, nous on continue de souffrir », a soutenu Djabi Soulé, chef du village d’Illoulofin avant de souhaiter que les autorités à divers niveaux œuvrent pour la mise en service de ce centre. 

Les responsables du Centre musulman Al-Amal sont effectivement venus avec nos autorités réaliser ce projet qui est un rêve cher aux populations, se souvient-il. 

Les donateurs ont également foré un puits pour alimenter le centre en eau potable et construit une mosquée pour la population.


ABP/ID/DKJ

Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

Le président Patrice Talon rencontre ce jour la classe politique pour une sortie de crise

15-07-2019
Cotonou, 15 Juil. 2019 (ABP)-La reprise du dialogue politique, l’économie, la sécurité et autres sujets d’actualité ont fait la Une des journaux parus ce lundi.« Dialogue politique pour la paix et l’unité...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions