Vers la fermeture systématique des cabinets de soins illégaux dans la Donga

Santé / Vers la fermeture systématique des cabinets de soins illégaux dans la Donga

22-09-2018 à 18:09:40

Djougou, 21 Sept. (ABP)- Sous la coupole du préfet Eliassou Biao Aïnin, les autorités départementales de la Donga ont, lors d’une séance tenue à la préfecture de Djougou, ce vendredi, restitué les recommandations de la séance tenue entre tous les préfets, directeurs départementaux de la santé et de la police républicaine avec les ministres de la décentralisation, de la justice et de la santé, et également annoncé aux élus communaux, locaux et responsables des structures sanitaires publiques dudit département, la fermeture très prochaine de tous les cabinets privés illégaux existants sur tout le territoire national et par ricochet ceux de la Donga.

Selon Dr Mahamoud Zongo, Directeur départemental de la santé (Dds) de la Donga, le gouvernement béninois a engagé certaines réformes au niveau de la santé, surtout l’exercice en clientèle privée. Et pour la réussite de cette mission, il faut la participation très active de tous élus communaux, locaux, de la police républicaine , de la justice, etc. « Désormais nous devons aller même dans les contrées fermer toutes les cliniques non autorisées », a-t-il clairement laissé entendre avant de préciser qu’il y a quatre (04) cliniques privées autorisées sur toute l’étendue du département de la Donga.

Et Bernard Matchi, Directeur départemental du centre hospitalier départemental (CHD) de la Donga de révéler qu’il existe 72 cabinets illégaux dans la Donga dont 56 à Djougou. A l’en croire, tous les cabinets et cliniques privés détenus par les professionnels et non professionnels devraient normalement être fermés au plus tard le 30 août 2018. Et, poursuit-il, une autre recommandation fait état de ce que aucun agent de l’Etat (Ape, Ace ou conventionné) d’un hôpital ne doit plus avoir une clinique ou même prester dans un hôpital privé sauf les anesthésistes. Par ailleurs, explique le Directeur Matchi, toutes les autorisations ont été raportées et ceux qui les avaient, doivent reprendre le processus aux fins d’avoir de nouvelles.

En attendant la mise en place par arrêté préfectoral dans un bref délai, d’un comité départemental multisectoriel d’assainissement de la santé et d’un sous-comité technique, le préfet de la Donga a invité les uns et les autres à une participation active dans la réussite de la mission à eux assignée afin de garantir la santé des populations.



ABP/BYS/TIE
Revue de presse

Patrice Talon invite à combattre le covid-19 et à le vaincre sans compromettre la survie des béninois

30-03-2020
Cotonou, 30 Mars (ABP)- L’exhortation de  Patrice Talon contre le Covid-19, l’évolution des dossiers de candidature à la Cena dans le cadre du processus électoral en cours et la réouverture du dossier Komi...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions