Accusé de viol sur la mineure X, Edwan Raïmi, écope de sept (07) ans de travaux forcés dont trois (03) ans de sursis

Justice / Accusé de viol sur la mineure X, Edwan Raïmi, écope de sept (07) ans de travaux forcés dont trois (03) ans de sursis

23-05-2018 à 14:05:42

Cotonou, 23 Mai 2018 (ABP)- La Cour d’assises de Cotonou a condamné ce mardi, Edwan Raïmi, élève, de nationalité béninoise, âgé de dix-neuf (19) ans au moment des faits, à la peine de sept (07) ans de travaux forcés dont trois (03) ans de sursis, pour avoir commis à Akpakpa le crime de viol sur la mineure X en février 2014, un dossier de la première session de la Cour d’assises de l’année 2018.

Selon le résumé des faits, le  27 février 2014, dans l’après-midi, mademoiselle X a été appelée sur son téléphone portable par Salman Gado qui l’a invitée chez lui. Ils se sont donnés rendez-vous devant une école dénommée « Ecole régionale » sise à Akpakpa où un petit garçon, émissaire de Salman Gado l’a conduite à la maison dans une chambre située à l’étage où se trouvait Edwan Raïmi.

 Au moment où mademoiselle X conversait, Edwan Raïmi a commencé par la caresser. Irritée, mademoiselle X s’est levée et s’est avancée vers la porte  lorsque Salman Gado qui l’a invitée a fait son entrée et lui a demandé de s’asseoir sur le lit, ce qu’elle a fait.

Salman Gado et Edwan Raïmi ont tous deux commencé par lu faire des attouchements. Voulant s’échapper à nouveau, elle s’est vue maîtriser par les deux, qui l’ont, cette  fois ci, immobilisée par ses bras, bâillonnée par la bouche avant de lui imposer des rapports sexuels malgré ses cris de douleurs.

 Interpellés et inculpés de viol sur mineure, Edwan Raïmi et Salman Gado ont reconnu les faits aussi bien à l’enquête préliminaire que devant le juge d’instruction.

La Cour a déclaré le huis-clos pour les débats. De sources concordantes, le procès de Salman Gado avait été disjoint du cas de Edwan Raïmi car au moment des faits Salman Gado était mineur.

De sources concordantes, Il est à retenir qu’aujourd’hui, l’accusé Edwan Raïmi a encore reconnu devant la Cour, les charges de crime de viol qui lui sont reprochées.  La victime n’est pas venue et Il n’y a pas eu de partie civile.

Le Ministère public, représenté par Mr Emmanuel Opita, a requis sept (07) ans de travaux forcés dont trois (03) ans de sursis contre l’accusé.

Les mêmes sources informent que les Avocats  à savoir Mes Paraïso Rafiou et Salami Ibrahim,  constitués  par les parents de l’accusés aux fins de défendre Edwan Raïmi , ont plaidé la clémence et ont demandé à la Cour que ce dernier soit condamné au temps déjà passé en détention préventive.

La Cour délibérant publiquement, a déclaré Edwan Raïmi, coupable d’avoir commis le crime de viol sur la demoiselle X et l’a condamné à sept (07) ans travaux forcés dont trois (03) ans de sursis.

L’accusé retrouve sa liberté car, il est mis en détention préventive le 27 février 2014. Et de façon plus explicite,  il a déjà passé plus de quatre (04) ans en prison.

La Cour est  composée du Président, Hubert Arsène Dadjo, des assesseurs Marie Adjouavi Soudé-Godonou et Eliane Ghezo. Mr Emmanuel Opita a représenté le Ministère public et Me Christophe Chéou a tenu la plume.


ABP/JMN/AE

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le Bénin réagit suite aux incidents survenus dans les régions frontalières au Nigéria

18-11-2019
Cotonou, 18 Nov 2019. (ABP) – Coopération, justice, éducation, politique, société et autres sujets d’actualités au plan national et international ont été abordés par les journaux parus...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions