Basile Zizié condamné à 05 ans de travaux forcés pour tentative de meurtre

Justice / Basile Zizié condamné à 05 ans de travaux forcés pour tentative de meurtre

05-07-2017 à 22:07:48

Cotonou, 05 Juil. (ABP)- La Cour d’assises de Cotonou a condamné, ce mercredi, le nommé Basile Zizié, âgé de 30 ans, à 05 ans de travaux forcés pour tentative de meurtre requalifiée en tentative d’assassinat sur son frère consanguin Kouassi Sunday Zizié.

Selon le résumé des faits, le 27 juin 2013, à Ghézohoué dans la commune de Kpomassè, Kouassi Sunday Zizié a constaté que son épouse a abandonné le domicile conjugal. Le samedi 29 juin 2013, de retour d’une cérémonie funèbre, il s’est mis à proférer des menaces contre les complices ou instigateurs du départ de son épouse. Une dispute suivie d’une bagarre a éclaté entre lui et son frère consanguin Basile Zizié. Ils se sont séparés et chacun a regagné sa chambre. C’est alors que Basile Zizié s’est emparé de son fusil de fabrication artisanale, bien chargé et a tiré sur la porte de la chambre à pièce unique de son frère Kouassi Sunday Zizié alors que celui-ci était déjà sorti à son insu.

Poursuivi pour tentative d’assassinat et détention illégale de fusil de traite, Basile Zizié a reconnu les faits mis à sa charge à toutes les étapes de la procédure. Le bulletin n°1 du casier judiciaire de l’accusé ne porte mention d’aucune condamnation antérieure. Il possède toutes ses facultés au moment des faits, selon le rapport d’expertise psychologique et psychiatrique. L’enquête de moralité lui est favorable.

A la barre, Basile Zizié, a varié dans sa déclaration. Il a dit à la Cour qu’il n’a pas tiré mais que le coup de fusil est parti lorsqu’ils se le disputaient. Par ailleurs, il a précisé que Kouassi Sunday Zizié avait pointé le fusil sur sa mère, menaçant de tirer sur celle-ci parce qu’il la soupçonnait d’être à la base du départ de sa femme de la maison. Cette scène se passait entre la chambre de sa mère et celle de Kouassi Sunday Zizié. Les deux chambres sont face à face. Et donc, pour épargner à sa mère le danger qu’elle courait, il a désorienté le canon du fusil vers la porte de Kouassi Sunday Zizié. C’est dans ces circonstances que le coup de fusil a atteint la porte. Il a aussi précisé qu’il n’avait aucune intention de le tuer. A l’en croire, le fusil est celui de son feu grand-père et que c’est Kouassi Sunday Zizié qui est allé le prendre parmi d’autres effets séchés au soleil dans l’attente d’un rite après leur utilisation au cours d’une cérémonie funéraire. A noter que l’accusé a demandé la clémence de la cour.

Le Ministère public a, dans son réquisitoire, démontré que l’accusé a commis le crime de tentative de meurtre et de détention illégale de fusil artisanal. Il a demandé à la Cour de requalifier l’infraction de tentative d’assassinat en tentative de meurtre, de retenir l’accusé dans les liens de « tentative de meurtre et de détention illégale de fusil artisanal ». Ensuite, après avoir relevé des circonstances atténuantes, le Ministère public a demandé à la Cour de le condamner à cinq (05) ans de réclusion criminelle.

Pour Me Guy Dossou, le conseil de l’accusé, il y a insuffisance de charges à l’encontre de son client et défaut de preuve ; une conséquence directe du fait qu’à l’enquête préliminaire, c’est l’accusé seul et un seul soi-disant prétendu témoin qui ont été entendus. Il a aussi souligné l’absence de scellés (arme du crime) au dossier. Selon lui, il y a tellement d’incohérences dans le dossier que le représentant du Ministère public, Parfait Adoun, a eu raison de requalifier l’infraction en tentative de meurtre.

Me Guy Dossou a plaidé pour que la Cour requalifie plutôt l’infraction en « violence et voie de fait ». Il a souhaité qu’elle condamne son client au temps déjà passé en prison, c’est-à-dire quatre (04) ans.

Le Ministère public est revenu à la charge pour alléguer de ce, qu’une fois l’accusé est passé aux aveux, la pluralité de témoins ne s’impose plus et qu’il n’y a pas lieu de requalifier l’infraction. Par conséquent, la Cour devrait maintenir l’accusé dans les liens de l’accusation de tentative de meurtre, de détention illégale de fusil artisanal et le condamner à cinq (05) ans de réclusion criminelle.

Basile Zizié a finalement été déclaré coupable d’avoir commis le crime de tentative de meurtre sur Kouassi Sunday Zizié avec usage illégal de fusil artisanal et condamné à cinq (05) ans de travaux forcés.

A noter que l’accusé est en détention préventive depuis le 05 juillet 2013. Il lui reste à la date d’aujourd’hui un (01) an d’emprisonnement.

La Cour qui a connu de ce 17 ème dossier inscrit au rôle de la session supplémentaire de l’année 2017 a été présidée par Jules Chabi Mouka, assisté des assesseurs Olivia Hungbo-Kploca et Lionel Nouatin Dossou. La plume a été tenue par Me Théogène Zouchékon.


ABP/JMN/JFH

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le gouvernement envisage recruter près 11 000 enseignants au niveau de l’enseignement maternel et primaire

31-10-2019
Cotonou, 31 Oct. (ABP)-L’éducation, le développement et autres sont les sujets qui ont été développés dans les quotidiens parvenus à la rédaction de l’ABP ce jeudi.« Enseignement...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions