Comlan Azingoué écope de 15 ans de réclusion criminelle pour viol sur mineure de sept ans

Justice / Comlan Azingoué écope de 15 ans de réclusion criminelle pour viol sur mineure de sept ans

12-11-2019 à 01:11:50

Lokossa, 11 nov 2019 (ABP) – Pour avoir commis un acte de viol sur la petite fille A.B.A qui avait sept ans au moment des faits, dans la commune de Houéyogbé, le Tribunal de première instance de 2ème classe de Lokossa, statuant publiquement, contradictoirement en matière criminelle et en premier ressort a condamné ce lundi dans la grande salle d’audience dudit tribunal, l’accusé Comlan Azingoué à 15 ans de réclusion criminelle.

Au résumé des faits, la petite fille A.B.A, âgée de sept ans, orpheline de père et de mère est confiée à sa cousine Céline Attikpo, devenue ainsi sa tutrice. Le 27 décembre 2013, celle-ci l’a envoyée moudre le maïs dans un moulin à Houéyogbé. Bien que la petite soit parmi les premières personnes arrivées au moulin, le munier Comlan Azingoué l'a fait passer en dernière position et a éteint le moulin, alléguant un défaut de carburant. Par la suite, il ferma la porte du moulin, étala une natte, déshabille de force la petite A.B.A tout en prenant soin de lui empêcher tout appel au secours et la soumet à des relations sexuelles.

Surpris en plein acte par le fils du propriétaire du moulin, il prendra la fuite abandonnant sur place sa victime. En proie à la tristesse et aux douleurs, la petite A.B.A va informer sa tutrice, qui s’est aussitôt mise à la recherche de l’accusé. Celui-ci a été aperçu et reconnu par sa victime sur leur parcours en direction du chef village. Il a donc été appréhendé et a reconnu les faits à toutes les étapes de la procédure.

À la barre, l’accusé Comlan Azingoué, n’a pas voulu coopérer avec le président de l’audience et ses assesseurs, le ministère public, son avocat et celui de la partie civile. Ce n’est qu’après la lecture des autres étapes de procédure qu’il a avoué les faits en ajoutant également qu’il entretenait autres rapports sexuels sur d’autres personnes (mineures et adultes).

Le Ministère public représenté par le magistrat Codjo Jonas Konon, a dit que tout rapport entretenu avec une fille mineure est sans son constamment et que de plus, à cause de lui, la petite a perdu sa virginité. Le magistrat Konon a, au cours de sa réquisition, et ce, à travers des articles du code de procédure pénale et du code pénal, proposé que l’accusé Comlan Azingoué soit condamné à la peine de 15 ans de réclusion criminelle.

Le président de l’audience, le magistrat Assèh Maximilien Kpèhounou, qui avait à ses côtés les assesseurs Antoine Kocou Houézé, Sègbédji Constantin Nicodème Vigan, Firmin Amoussou et Affognon Thierry Ahovè, a suivi les réquisitions du Ministère public et a condamné l’accusé Comlan Azingoué, à 15 ans de réclusion criminelle et au paiement d’une somme de 1.200.000 F CFA à titre des dommages-intérêts pour toutes causes de préjudice confondues. À cet effet, dira le président Kpèhounou, il est puni par les articles 332 du code pénal et 3 de la loi n° 2011-26 du 09 janvier 2011 portant prévention et répression des violences faites aux femmes. Étant en détention depuis six ans, il retourne à la prison civile de Lokossa pour épuiser les neuf ans restants.

La plume de l’audience est tenue par le greffier Alain Akakpo.


ABP/NT/TIE
Revue de presse

Revue annuelle des Réformes et Politiques de l’Uemoa, le Bénin enregistre un taux de mise en œuvre de 77,28%

11-12-2019
Cotonou, 11 Déc 2019. (ABP) – Plusieurs sujets d’actualités au plan national et international ont l’objet de traitements par les journaux parvenus à la rédaction centrale de l’ABP ce jour.C’est...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions