Coupables d’assassinat, Sanni Ganni et Gouagui  Gado condamnés à 07 ans de réclusion criminelle

Justice / Coupables d’assassinat, Sanni Ganni et Gouagui Gado condamnés à 07 ans de réclusion criminelle

08-06-2018 à 13:06:50

Parakou, 07 Juin 2018 (ABP) – Inculpés d’assassinat, les sieurs Sanni Orou  Ganni et Gouagui Yorou Gado ont  comparu à  la barre, ce jeudi,  dans le cadre de  l’examen de la vingt-un-unième  affaire inscrite au rôle de la première session 2018 de la  cour d’assises de Parakou.  Ils ont été  déclarés coupables de l’infraction,  et condamnés  chacun à  sept (07) ans  de réclusion criminelle.

Selon le résumé des faits, le village de Timbouré dans la commune de Bembèrèkè a été confronté à des cas de décès provoqués par la sorcellerie et des pratiques de charlatanisme.

Ainsi, certains membres influents du village, courant 2002, ont tenu une réunion  et décidé, au nom de la population, de sanctionner de mort toute personne convaincue de pratiques de charlatanisme et de sorcellerie.

Courant 2010, Bio Kpingouré Gnanki N’Douro a été soupçonné d’être à l’origine du décès par envoûtement du jeune Orou Adam après l’avoir empoisonné.

Certains individus de Timbouré, en application disent-ils de la loi du village, notamment,  les sieurs Sanni Orou Ganni et Gouagui Yorou ont  lynché et donné la mort à feu Bio Kpingouré Gnanki N’Douro qu’ils ont soupçonné d’être responsable de la mort de feu Orou Adam.

Des constatations, il ressort que le corps de la victime présente plusieurs lésions au crâne avec des impacts de cartouche de calibre 12.

A la barre, les deux accusés ont reconnu les faits mais estiment qu’il s’agit d’une vindicte populaire  dont plusieurs mis en cause sont délaissés dans le village Timbouré.  Ils demandent pardon aux membres de la cour pour les faits mis à leur charge.

Le ministère public représenté par Me. Alexis Métahou a demandé à  la cour de déclarer les sieurs Sanni Orou  Ganni et Gouagui Yorou Gado,  coupables de l’infraction selon les dispositions des articles 295, 298 et 302  du code pénal, et de les condamner chacun à  07 ans de réclusion criminelle

Quant aux avocats-conseil  des accusés  notamment  Me Samari Moussa Mamadou et Me Claude Tekounti,  tout le monde à divers niveau est coupable dans cette affaire. Parce que, justifient-ils, les accusés ont agi légitimement selon la décision de certains membres influents de leur  village  prise courant 2002.

Mieux, poursuivent-ils, le cas de la  victime Bio Kpingouré Gnanki N’Douro n’est pas le premier dans ce village, et il aurait fallu arrêter la saignée depuis 2002, surtout  que des autorités existent dans cette commune.

Dans leur plaidoirie, les avocats  ont demandé à la cour de tenir surtout compte des diverses circonstances atténuantes  dans le délibéré et de condamner les accusés aux peines passées en prison.

La lecture des pièces des accusés a permis de savoir que leurs bulletins N°1 du casier judiciaire  sont vierges, au moment des faits.

L’enquête de moralité des accusés est favorable et les rapports d’expertise médico-psychologique  et psychiatrique confirment qu’ils ne souffrent pas de trouble mentale au moment des faits.

 La cour, au terme de l’audience,  a déclaré les sieurs Sanni Orou  Ganni et Gouagui Yorou Gado, coupables de l’infraction selon les dispositions de l’article 233 du code pénal et les a condamnés,  chacun,  à   07 ans de réclusion criminelle.

Etant sous mandat de dépôt depuis le 25 Juillet 2011, ils retournent en prison pour purger  le reste de leurs peines.

La cour était composée, du président Ignace Edouard Gangny, des assesseurs Gomina Séidou Abdou-Moumouni  et Théodore Houdégbé, et le greffier Brice Dossou-Yovo à  la plume.


ABP/RAD/EG

Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

Le président Talon donne des instructions pour l’ouverture immédiate des cantines scolaires

16-09-2019
Cotonou,  16 Sept. (ABP) – La rentrée scolaire 2019-2020, la sécurité au sein de la Cedeao, la politique, l’économie et plusieurs autres sujets au plan national et international ont été abordés...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions