Gogodo Fataï écope de 6 ans d’emprisonnement pour incendie volontaire

Justice / Gogodo Fataï écope de 6 ans d’emprisonnement pour incendie volontaire

30-05-2018 à 11:05:02

Abomey, 30 Mai (ABP) – La Cour d’Assises d’Abomey a connu mardi, la comparution du nommé Gogodo Fataï, actuellement 42 ans, accusé de crime d’incendie volontaire, pour avoir mis le feu le 17 mai 2012, vers minuit, à la case dans laquelle dormait son épouse Pélagie Ninhouénon avec deux de ses enfants, dans le village Assougakpa, arrondissement de Kpokissa, dans la commune de Zogbodomey.

Le résumé des faits a fait mention que le feu fut vite maîtrisé, grâce à la promptitude des populations, sans grand dégât matériel, ni perte en vie humaine.

L’accusé, père de cinq (05) enfants, a reconnu devant la cour avoir mis le feu à la case d’habitation dans laquelle se trouvaient des membres de sa famille, pour des soupçons d’adultère sur son épouse. Un acte de vengeance commis, suite à  l’adultère présumé commis par son épouse Pélagie Ninhouénon, surprise avec un de ses beaux-frères dans une salle de classe, a exposé le conseiller de l’accusé.

Me Paul Avléssi a plaidé pour qu’au nom de l’amour qui continue de rayonner au niveau du couple, son client en détention depuis le 21 mai 2012 soit condamné au temps passé en prison,  surtout que la victime a souligné que la case n’a pas pris feu, et que les flammes ont été maîtrisées.

L'avocat a plaidé que l’accusé Gogodo Fataï  est toujours amoureux de sa femme Pélagie Ninhouénon et qu'il a agi  sous l'effet de la colère et de la jalousie suite à l'acte d'adultère de cette dernière. Les propos de l'avocat ont été soutenus par le beau-frère de l'accusé qui a témoigné que l'accusé avait agi sous l’effet de produits psychotropes consommés, entre autres  la cigarette et l’alcool (Sodabi).

Dans ses réquisitions, le ministère public a relevé qu’à toutes les étapes précédentes du dossier, il n’est fait mention que l’accusé a consommé de l’alcool, et que cet aspect n’est intervenu que devant la cour.  .

L’avocat général, à l’analyse juridique des faits, a justifié que l’accusé a l’intention de mettre le feu à la case dans laquelle dormaient son épouse et deux de ses enfants.

L’élément intentionnel étant relevé, le ministère public a retenu huit (08) ans de travaux forcés contre Gogodo Fataï.

En rendant son arrêt de condamnation, la cour a accusé Gogodo Fataï de crime d’incendie volontaire, des faits prévus et punis, et condamne Gogodo Fataï, à 06 ans de réclusion criminelle, au regard des articles 434, 7, 19, 52, 361 du code pénal, et les articles 826 et 833 du code de procédure pénal.

La cour est constituée de son président Apollinaire Dassi, des assesseurs Raoul Agboton et Herbert Solévo. Le ministère public est tenu par Mr Henri Joël Ouéssou, et Me Robert John Houngbadji a tenu la plume.


ABP/IA/AE

Gonnanrou : Origine et sens en milieu Baatonoum

03-07-2020

Par: Boni N'yô SINASSON
Parakou, 03 juil 2020 (ABP) - #Gonnanrou communément appelé plaisanterie à parenté...
Revue de presse

Vers l'opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19

29-06-2020
Cotonou, 29 Juin 2020 (ABP)-, L’opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19, le respect des mesures barrières  dans les mosquées,  la relance la machine du Parti progressiste...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions