Huit (08) ans et six 06 ans de travaux forcés pour Aklao Firmin, Akouta Simplice et Hansin Boniface, accusés d’association de malfaiteurs et vol à mains armées

Justice / Huit (08) ans et six 06 ans de travaux forcés pour Aklao Firmin, Akouta Simplice et Hansin Boniface, accusés d’association de malfaiteurs et vol à mains armées

29-05-2018 à 11:05:58

Abomey, 29 Mai (ABP) – La Cour d’Assises a condamné lundi, les nommés Aklao Firmin, Akouta Simplice et Hansin Boniface, respectivement à huit (08) ans chacun, et à six (06) ans de travaux forcés, pour des actes association de malfaiteurs et vol à mains armées, commis le 1er décembre 2011 aux environs de 20 h 30, sur la voie reliant Za-Kpota à Dan, sur leur victime, Eugène Ahouangninou, dépossédé de sa moto.

Les accusés ont reconnu chacun les faits mis à leur charge, mais ont déclaré avoir été conviés à une expédition punitive sur leur victime Eugène Ahouangninou, qui courtisait une femme d’un des leur dans la localité.

C’est après avoir consommé une dose non quantifiée d’alcool (Sodabi) dans un bol destiné à chacun, que la bande s’est  mis sur le chemin de Eugène Ahouangninou, identifié à son passage par celui qui fut son rival, Christian Adagbè.

La victime a déclaré avoir reçu deux coups de machette dans le dos, avant d’être poignardée par la suite à plusieurs endroits puis sa moto SUZUKI AX 100 emportée.

A la barre, les accusés Aklao Firmin et Akouta Simplice ont réfuté n’avoir pas fait usage de machette, mais plutôt, avoir asséné des coups de bâton à leur victime.

L’avocat général dans ses réquisitions, a retenu contre les trois accusés, des infractions d’association de malfaiteurs et vol à mains armées.

Les trois conseils des accusés ont plaidé pour leurs clients, notamment, réclamé la disqualification des infractions qu’ils demandent de requalifier en coups et blessures volontaires, au regard des faits tels que déclarés par les différentes parties.

Le conseiller de l’accusé Boniface Hansin, a relevé les circonstances dans lesquelles son client, élève au CEG de Kpamamè dans la commune de Za-Kpota, a été impliqué par les deux autres coaccusés, n’ayant pas été informé de la finalité de l’acte à commettre.

Le ministère public a dans ses réquisitions, retenu 10 ans de travaux forcés contre les trois accusés, poursuivis pour associations de malfaiteurs et vol à mains armées.

Dans sa décision, la cour a condamné à six (06) ans de travaux forcés Boniface Hansin, et à huit (08) ans de travaux forcés, chacun des deux autres coaccusés, Firmin Aklao et Simplice Akouta.

Statuant sur la réparation des préjudices causés à la victime, la cour a renvoyé le volet civil de l’affaire à une session ultérieure, en l’absence d’éléments objectifs.

Il a été demandé à la victime Eugène Ahouangninou, de mener tout d’abord les démarches, pour savoir où se trouve sa moto volée et vendue, mais entre temps récupérée par les forces de l’ordre chez le receleur.

La cour est composée du président Henri Fadonougbo, des assesseurs Justin Agbassounon et Serge Hounmanaka. Les trois conseils de la séance sont, Me Paul Avléssi, Me Maximin Kakpo et Me Jean-Claude Gbogblénou, le ministère public est tenu par Mr Guillaume Dossa Lally et Me Bernard Coovi Zinsou.


ABP/IA/AE

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le gouvernement envisage recruter près 11 000 enseignants au niveau de l’enseignement maternel et primaire

31-10-2019
Cotonou, 31 Oct. (ABP)-L’éducation, le développement et autres sont les sujets qui ont été développés dans les quotidiens parvenus à la rédaction de l’ABP ce jeudi.« Enseignement...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions