L’accusé Jean-Baptiste A. Kabadakoun condamné à 10 ans de réclusion criminelle

Justice / L’accusé Jean-Baptiste A. Kabadakoun condamné à 10 ans de réclusion criminelle

13-11-2019 à 10:11:07

Lokossa, 13 nov 2019 (ABP) – Le 7ème dossier de la 1ère session criminelle inscrit au rôle du Tribunal de première instance de 2ème classe de Lokossa, présidé ce mardi par le magistrat Antoine Kocou Houézé, a condamné l’accusé Jean-Baptiste A. Kabadakoun à la peine de 10 ans de réclusion criminelle pour avoir donné la mort à l’aide d’un coupe-coupe à sa génitrice Adanyossi Kingnihoundé.

En effet, dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 décembre 2012 à Agnito, arrondissement de Koudo, dans la commune de Lokossa, le corps de Adanyossi Kingnihoundé, la soixantaine environ, a été retrouvé sur les pas de la porte de son habitat, inanimé, baignant dans le sang, avec des marques de blessures et de coups reçus sur la tête et au dos. Près du corps diront les membres du présidium, se trouvaient un coupe-coupe et un bâton maculé du sang.

Jean-Baptiste A. Kabadakoun, né vers 1983 à Guéhounkon, célibataire, un des enfants de la victime, qui avait quitté autre localité pour vivre avec cette dernière, a disparu des lieux et toutes les recherches effectuées durant la nuit des faits pour le retrouver sont demeurées vaines. Il sera retrouvé quelques jours plus tard au cours d’une patrouille de la gendarmerie.

C’est ainsi que l’accusé Jean-Baptiste A. Kabadakoun est conduit à la gendarmerie pour être auditionné et présenté au procureur de la République près le Tribunal de première instance de 2ème classe de Lokossa avant d’être déposé à la prison civile de Lokossa. À la barre, l’accusé a reconnu les faits et a révélé qu’il avait confondu sa maman à un animal féroce.

Le Ministère public représenté par le magistrat Fidèle Iko Afè, a au cours de sa réquisition, proposé que l’accusé soit condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commis un parricide. L’avocat de la défense, Me Innocent Azia, a plaidé pour l’indulgence du tribunal.

Le président de l’audience, Antoine Kocou Houézé, après analyse des faits avec ses assesseurs Bienvenu Sohou, Alain Raoul Agboton, Firmin Amousou et Gédéon Abilé Adjiboyé, a condamné le nommé Jean-Baptiste Kabadakoun à la peine de 10 ans de réclusion criminelle. Le tribunal a également fixé à trois mois la durée de la contrainte par corps.

Innocent Arayé a assuré le secrétariat de l’audience.


ABP/NT/TIE
Revue de presse

Revue annuelle des Réformes et Politiques de l’Uemoa, le Bénin enregistre un taux de mise en œuvre de 77,28%

11-12-2019
Cotonou, 11 Déc 2019. (ABP) – Plusieurs sujets d’actualités au plan national et international ont l’objet de traitements par les journaux parvenus à la rédaction centrale de l’ABP ce jour.C’est...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions