L’appropriation des textes de la haute cour de justice au cœur d’un séminaire à Porto-Novo

Justice / L’appropriation des textes de la haute cour de justice au cœur d’un séminaire à Porto-Novo

10-10-2019 à 13:10:01

Porto-Novo, 10 oct. (ABP) – Un séminaire d’appropriation des textes régissant la haute cour de justice a réuni depuis ce mercredi à Porto-Novo, les juges de cette institution sous la houlette de sa présidente, Marie Cécile José de Dravo Zinzindohoué à Porto-Novo.

Il s’agit pour les juges de la Haute cour de justice, de se familiariser au cours de ce séminaire de trois jours avec les textes fondamentaux de l’institution, la procédure parlementaire, la procédure applicable après le vote de la mise en accusation, les réformes, l’actualité du droit de procédure pénale au Bénin ainsi que la déontologie et l’éthique du juge et du personnel judiciaire.

Selon la présidente, ce séminaire d’appropriation des textes régissant la Haute cour de justice intervient à un moment où l’institution se trouve à la croisée des chemins. A l’en croire, tous les jours que Dieu fait, il n’est pas rare d’entendre des compatriotes récriminer contre l’institution dont elle a la charge dans la rue, sur les lieux de travail et dans les médias, au sujet de sa non fonctionnalité juridictionnelle. « Il ne s’agit pas forcément de griefs exprimés à travers des prismes déformant la réalité, même s’il faut rester circonspect sur le sujet. Les béninois n’attendent qu’une chose : que la Haute cour de justice joue effectivement son rôle de gendarme des dirigeants aux plus hauts niveaux conformément à ses attributions », a-t-elle expliqué.

Au chapitre des attributions de l’institution, Marie Cécile de Dravo Zinzindohoué a notifié que la complexité de la mission de la Haute cour de justice se nourrit du terreau d’un cadre institutionnel plus marqué de germes politiques, même politiciens, que juridiques. « Elucider cette triste réalité serait la pire des stratégies. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons nous regarder en face pour appliquer une thérapie adéquate à ce diagnostic peu reluisant », a indiqué la présidente de la Haute cour de justice.

Rappelant l’assurance et la volonté du Président Patrice Talon à donner une autre image à l’institution, elle a fait savoir que l’affaiblissement de ladite institution ne profitera pas à l’Etat de droit et souligné que la détermination de ses membres actuels à surmonter les obstacles ne devrait souffrir d’aucune frilosité.

Cinq communications sont prévues pour meubler les travaux de ce séminaire qui prend fin vendredi prochain.



ABP/ ID/MS

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le Bénin réagit suite aux incidents survenus dans les régions frontalières au Nigéria

18-11-2019
Cotonou, 18 Nov 2019. (ABP) – Coopération, justice, éducation, politique, société et autres sujets d’actualités au plan national et international ont été abordés par les journaux parus...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions