Mama Garba condamné à 13 ans de réclusion criminelle pour vol à mains armées

Justice / Mama Garba condamné à 13 ans de réclusion criminelle pour vol à mains armées

16-08-2017 à 19:08:01

Parakou, 16 Août (ABP)-Impliqué dans une affaire de vol à mains armées perpétré en février 2004 à Tourou,  le nommé Mama Garba, cultivateur-bouvier, marié et père d’un enfant, résident à Parakou a été condamné mercredi après son jugement à la cour d’appel de Parakou à la peine de 13 ans de réclusion criminelle.

Selon le résumé des faits, courant février 2004, le nommé Mama Garba voulant effectuer un voyage sur Bohicon a dû solliciter l’aide financière de son ami Mamadou Alpha. Ce dernier ne pouvant répondre à sa demande lui conseille de se joindre à lui pour braquer afin d’avoir de l’argent. Le même jour donc aux environs de vingt heures, ils se sont mis en embuscade sur un sentier de Tourou et à l’aide d’une corde, ils ont barré la voie et ont réussi à faire intercepter Taïrou Allagbé qui allait dans une ferme avec sa motocyclette de marque Honda Kymco 125. Ils lui ont assené un coup de hache au bras et plusieurs autres sur le corps avant de s’enfuir avec la motocyclette. Grâce à l’intervention de la brigade mobile civile du quartier Wansirou, Mama Garba a été appréhendé tandis que Mamadou Alpha a pris la fuite.

Interpellé et inculpé de vol à mains armées, l’accusé Mama Garba a reconnu les faits qui lui sont reprochés à toutes les étapes de la procédure.

En analysant le dossier, le ministère public représenté par Nasser Michel Linsoussi  a fait remarquer à la cour que l’infraction reprochée à l’accusé est constituée quand on s'en tient aux articles 379 du code pénal réprimant le vol et 381, alinéa1 punissant le vol à mains armées. L’avocat général a fait observer en outre à la cour que la victime n’a plus jamais fait signe de vie. Il souligne que la motocyclette volée a été restituée au propriétaire. Il soutient que l’accusé est bel et bien auteur de crime de vol à mains armées et requiert contre lui 13 ans de réclusion criminelle.

Dans sa plaidoirie, le conseil de l’accusé, Me Charlos Agossou a demandé aux membres de la cour d’accorder une nouvelle chance à son client afin qu’il puisse retrouver sa famille et se réinsérer dans la société. Il a demandé à la cour de le condamner au temps déjà passé en prison.

La cour présidée par Richard Limoan délibère et déclare le nommé Mama Garba coupable d’avoir frauduleusement soustraire une motocyclette de marque Honda au préjudice de Taïrou Allagbé qui en était le légitime propriétaire avec cette circonstance qu’il était armée d’une arme blanche puis le condamne à la peine de 13 ans de réclusion criminelle. Le mis en cause recouvre sa liberté pour avoir déjà passé en détention 13 ans 5 mois.

Les assesseurs Jean-Pierre Yerima Bande et Pascal Agboton ont assisté le président. La plume était tenue par Me Ambroise Alassane.


ABP/BKM/DKJ
Revue de presse

Le président Talon donne des instructions pour l’ouverture immédiate des cantines scolaires

16-09-2019
Cotonou,  16 Sept. (ABP) – La rentrée scolaire 2019-2020, la sécurité au sein de la Cedeao, la politique, l’économie et plusieurs autres sujets au plan national et international ont été abordés...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions