Les journalistes de la presse audio et écrite de la Donga renforcent leurs capacités sur la problématique des mutilations génitales féminines à Djougou

Médias / Les journalistes de la presse audio et écrite de la Donga renforcent leurs capacités sur la problématique des mutilations génitales féminines à Djougou

26-02-2019 à 13:02:24

Djougou, 26 Fév.2019 (ABP)-Dans le cadre de la mise en œuvre d’un mini-projet pilote de lutte contre les Mutilations génitales féminines (MGF), le réseau WiLDAF/FeDDAF-Bénin, en partenariat avec l’ONG internationale "Equality Now" (Egalité maintenant), organise du lundi au mardi, à la salle de conférence de la Direction départementale des affaires sociales et de la microfinance de la Donga, un atelier de renforcement de capacité des journalistes de la presse audio et écrite exerçant dans ce département.

Avec l’appui financier de "Amply Change", ce mini-projet pilote, selon Françoise Sossou Agbaholou, coordonnatrice nationale de WiLDAF Bénin, a pour objectif principal de renforcer la collaboration et l’action juridique aux fins de mettre fin aux pratiques traditionnelles néfastes, telles que les mutilations génitales féminines.

A l’en croire, ce réseau œuvre pour la promotion et la défense des droits humains en général, de la femme et de la fille en particulier. « La lutte contre les violences basées sur le genre constitue notre cheval de bataille depuis la création de ce réseau en 1999 », a précisé la coordonnatrice nationale de WiLDAF Bénin avant d’ajouter que c’est dans cette optique que cet atelier est organisé à l’intention des hommes des médias.

« En tant que représentant des médias, vous êtes des acteurs importants pour la vulgarisation des textes de lois sur les droits humains en général et ceux spécifiques réprimant la violation desdites lois pour éviter à la population de tomber sous le coup de la loi », a martelé Mme Agbaholou. Elle laisse entendre également que les journalistes sont, tout comme les Organisations de la société civile (OSC), des acteurs qui sensibilisent les populations pour la prévention des violations de ces droits.

C’est pourquoi, selon elle, cette formation est opportune, non seulement pour apprendre comment le faire, mais aussi pour renforcer leurs capacités sur ces textes de lois en vue de renforcer la lutte contre ce fléau qui a des conséquences dramatiques sur la santé et la vie de la femme.

« La mutilation génitale féminine existe encore dans notre département », a certifié Moukaïla Yollou, Directeur départemental des affaires sociales et de la microfinance de la Donga. C’est pourquoi, l’organisation de cet atelier constitue pour lui, une grande joie et rassure d’ores et déjà la disponibilité de sa direction quant à l’accompagnement de ces genres d’initiatives, afin d’éradiquer définitivement ce fléau qui n’honore guère le département de la Donga.


ABP/BYS/CG

Gonnanrou : Origine et sens en milieu Baatonoum

03-07-2020

Par: Boni N'yô SINASSON
Parakou, 03 juil 2020 (ABP) - #Gonnanrou communément appelé plaisanterie à parenté...
Revue de presse

Vers l'opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19

29-06-2020
Cotonou, 29 Juin 2020 (ABP)-, L’opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19, le respect des mesures barrières  dans les mosquées,  la relance la machine du Parti progressiste...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions