Des élus locaux d’Agbangnizoun formés au concept de « police de proximité »

Sécurité / Des élus locaux d’Agbangnizoun formés au concept de « police de proximité »

16-11-2017 à 22:11:47

Abomey, 16 Nov. (ABP)– Une trentaine de chefs de village et de quartier de ville d’Agbangnizoun ont été formés jeudi au CECEDD à Abomey, sur les notions de « Police de proximité » en vue de faire comprendre à ces acteurs, leurs rôles dans la coproduction de la sécurité.

Initié par le Centre d’éducation civique économique et sociale pour la démocratie et le développement (CECEDD) avec l’appui technique et financier de la Fondation allemande Hanns Seidel, ce séminaire de formation vise à renforcer les capacités des chefs  de village et de quartier de ville sur les droits et devoirs du citoyen et les attributions et fonctionnement du conseil de village et de quartier de ville.

Dans ses explications, le commissaire de police de 1ère classe, Lucien Djidonou en service à la direction générale de la police nationale à Cotonou, a fait comprendre aux participants que leur mission de police de proximité passe par les renseignements et l'information sur toute situation ou personne suspecte auprès de la police et de la gendarmerie.

« La police de proximité est une nouvelle doctrine d’emploi de la police qui veut que la sécurité désormais, ne soit plus l’affaire des seuls professionnels de la sécurité que sont les gendarmes et les policiers, mais que soit intégrés aussi, à la gestion de la sécurité, les élus locaux, les têtes couronnées, les sages, la population  bénéficiaire»,  a renseigné le commissaire de première classe, Lucien Djidonou.

Ce cadre de la police nationale a invité les élus locaux à travailler en bonne collaboration avec les professionnels de la sécurité.

Il faudrait que les actions de la police soient désormais proactives, misant beaucoup plus sur la prévention que la répression, a-t-il préconisé.

Au sujet de la gestion de la divagation des bêtes, il est recommandé aux élus locaux de s’impliquer dans cette tâche avec beaucoup de circonspection et de transparence pour ne pas soulever des suspicions puisque la loi qui régit le fait (loi de 1987) n’est plus en conformité avec les réalités actuelles.

Le commissaire de police, Lucien Djidonou a aussi développé dans sa communication, les seize (16) articles contenus dans la charte de sécurité du citoyen et exhorté les élus à appeler le numéro vert (166) pour renseigner et informer sur des faits.

Pour sa part, le coordonnateur du CECEDD, Hubert Guézodjè a conseillé aux élus participants, la gestion participative et que les décisions soient prises au sein du conseil de village ou de quarter de ville pour éviter tout risque de transgression de loi surtout dans la gestion de la divagation des bêtes.

Plusieurs autres thématiques liées à la « pollution sonore », « Le rôle du citoyen dans la gestion et le suivi des affaires communales », le « développement local adapté et élaboration du PDC », ont été aussi abordés au cours de ce séminaire de deux (02) jours.


ABP/IA/DKJ

Gonnanrou : Origine et sens en milieu Baatonoum

03-07-2020

Par: Boni N'yô SINASSON
Parakou, 03 juil 2020 (ABP) - #Gonnanrou communément appelé plaisanterie à parenté...
Revue de presse

Vers l'opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19

29-06-2020
Cotonou, 29 Juin 2020 (ABP)-, L’opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19, le respect des mesures barrières  dans les mosquées,  la relance la machine du Parti progressiste...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions