Les conducteurs de véhicules invités à la mise à jour de la visite technique de leurs véhicules

Sécurité / Les conducteurs de véhicules invités à la mise à jour de la visite technique de leurs véhicules

29-11-2019 à 07:11:34

Djougou, 28 Nov. (ABP)- A la faveur d’une vaste opération de contrôle de la visite technique des véhicules, les agents du Centre national de sécurité routière de la Donga (CNSR) ont non seulement sensibilisé du mercredi 20 au jeudi 28 novembre 2009 les propriétaires de véhicules sur l’importance de la visite technique ; mais surtout obligé ceux qui ne l’ont pas à se mettre à jour.

Cette opération informe Rémi Cossi Ananou, Chef antenne (CA) du CNSR de la Donga, fait suite au constat amer selon lequel, plusieurs usagers de la route  ont depuis un certain temps perdu l’habitude d’avoir leur visite technique et ou de la mettre à jour. « C’est lorsqu’ils finissent d’endommager leurs véhicules qu’ils tentent de solliciter clandestinement la visite technique. Or cette visite ne se fait pas après un accident », a-t-il laissé entendre.

Pour le CA/CNSR Donga, il est nécessaire  et obligatoire  d’avoir sur soi ses papiers administratifs à jour. Sur ce, insiste-t-il, la visite technique est donc obligatoire pour tout véhicule qui doit pratiquer le réseau routier béninois.

A en croire Rémi Cossi Ananou, le conducteur qui est pris en flagrant délit pour défaut de la visite technique de son véhicule devra alors payer une pénalité de 20.000 FCFA contre un reçu du trésor public.  Ensuite, il se rendra au service des impôts pour acheter un timbre de 2.000 FCfa et payera également à la perception une quittance de 2.000 Fcfa pour la visite technique. Une fois ces formalités remplies, l’auteur de la contravention reviendra enfin payer 11.000 Fcfa  pour avoir ses papiers liés à la validité de cette visite technique. « Tant qu’il ne va pas se conformer  à ces exigences, ses pièces seront retenues au CNSR », a martelé le CA .

En temps normal pour une visite technique le propriétaire d’un véhicule en plus des quittances de 2.000Fcfa à payer au trésor et  d’un timbre de 2.000Fcfa  à acheter au service des impôts, il revient payer  11.000 Fcfa au CNSR, a renchéri Akim Christian Akadiri, Caissier CNSR Donga. En clair, explique-t-il, le reçu des 11.000Fcfa payé au CNSR fait office de la visite technique.

Démarrée dans le département de la Donga le 20 novembre dernier en présence de Hilaire Affoukou, Chef antenne zone nord du CNSR,   cette opération de contrôle d’envergure a pris fin ce jeudi.



ABP/BYS /MS
Revue de presse

Vers l'opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19

29-06-2020
Cotonou, 29 Juin 2020 (ABP)-, L’opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19, le respect des mesures barrières  dans les mosquées,  la relance la machine du Parti progressiste...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions