Pèlerinage marial de Dassa : Le défi de la sécurité routière relevé

Sécurité / Pèlerinage marial de Dassa : Le défi de la sécurité routière relevé

21-08-2017 à 22:08:10

Savalou, 21 août (ABP)- La décision du gouvernement interdisant tout surcharge a été respectée et l'édition 2017 du pèlerinage à la grotte mariale notre dame d'Arigbo de Dassa-Zoumé s'est déroulée dans un respect strict du code de la route. Aucun camion ou véhicule bâché n'a été aperçu, transportant des fidèles chrétiens pour le compte du pèlerinage, cette année, comme on était habitué à voir, les années précédentes.

Dans les lieux de stationnement des véhicules transportant les pèlerins et sur la place du circonstanciel parking érigé au Ceg2 de Dassa- Zoumé qui accueille chaque année, des milliers de pèlerins venus du Nord-Ouest du pays, on a remarqué l'absence de camions et de véhicules bâchés.

Marc Amagbégnon, un habitué des lieux témoigne que "c'est surprenant. Les années passées, à pareilles heures, on dénombrait beaucoup de camions et de véhicules bâchés.

Kouami, conducteur de mini bus, venu de Bantè, "attribue le constat au respect des mesures imposées par le ministre de l'intérieur et de la sécurité publique aux conducteurs de véhicules et les pèlerins dans le cadre du pèlerinage marial du vendredi 18 au dimanche 20 août".

A travers un communiqué en date du 17 août 2017, le ministre Sacca Lafia a, en effet, proscrit "le transport des pèlerins par camions ou par véhicule bâchés" en vue d'éviter des drames liés chaque année, aux accidents de la route.

Ainsi, confie le conducteur, " les propriétaires de véhicules bâchés et des camions n'ont pas voulu prendre le risque de mettre sur la route, leurs véhicules. Ceux qui n'étaient pas informés ont vu leurs véhicules arrêtés en route par les forces de sécurité, informe - t- il.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, cette mesure ministérielle a profité aux conducteurs des véhicules autorisés :" aujourd'hui, j'ai fait quatre voyages, contrairement aux années antérieures où je ne faisais que, au maximun", se réjouit Kouami, conducteur de mini-bus.

Pour la fluidité de la circulation routière dans la zone du pèlerinage, des agents de la police et de la gendarmerie nationale, ceux du Centre national de sécurité routière (Cnsr) se sont postés à des points stratégiques.

 L'accès à l'enceinte de la grotte a été interdit aux véhicules n'ayant pas un "Laissez-passer Parking Rectorat ". Toute chose qui a amélioré nettement la qualité de la circulation et assuré la sécurité des pèlerins.


ABP/EG/DKJ

Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

Le président Patrice Talon rencontre ce jour la classe politique pour une sortie de crise

15-07-2019
Cotonou, 15 Juil. 2019 (ABP)-La reprise du dialogue politique, l’économie, la sécurité et autres sujets d’actualité ont fait la Une des journaux parus ce lundi.« Dialogue politique pour la paix et l’unité...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions