WANEP-Bénin fait une évaluation de la transhumance 2016–2017 dans les départements de l’Ouémé et du Plateau

Sécurité / WANEP-Bénin fait une évaluation de la transhumance 2016–2017 dans les départements de l’Ouémé et du Plateau

13-09-2017 à 17:09:35

Kétou, 13 sept. 2017 (ABP) – Le réseau ouest africain pour l’édification de la paix (WANEP-Bénin) en collaboration avec les préfectures de l’Ouémé et du Plateau, a initié ce mercredi, un atelier d’évaluation de la transhumance 2016–2017 dans ces deux départements aux résidences Céline hôtel de Kétou, en présence des acteurs impliqués dans la gestion dudit phénomène.

Il s’agit  pour les initiateurs de faire une évaluation de la période de transhumance écoulée afin de capitaliser les acquis et les bonnes pratiques et de réfléchir aux nouvelles stratégies à adopter afin d’améliorer l’organisation des prochaines campagnes.

A l’ouverture, le représentant du Réseau ouest africain pour l’édification de la paix (WANEP–Bénin), Landry Ganyè a fait un état des lieux des dispositions prises par WANEP-Bénin pour des transhumances sans conflit dans les communes de l’Ouémé et du Plateau touchées par ce phénomène  tout en évoquant les raisons qui ont motivé son intervention dans le domaine. 

A l’en croire, la transhumance est devenue source de conflits dans bon nombre de localités de l’Ouémé et du Plateau depuis quelques années, et vue l’ampleur des dégâts, précise-t-il, WANEP-Bénin s’est engagé dans la gestion apaisée du phénomène. Il s’est par ailleurs, réjouit de la campagne précédente qui selon lui, a été sans dégât majeur pendant la période prévue avant de remercier les partenaires techniques et financiers pour les divers appuis.    

Le maire de la commune de Kétou, Jean-Pierre Babatoundé a pour sa part retracé les événements malheureux enregistrés dans sa commune au cours de la gestion de la période de transhumance 2016–2017. Il a dit sa reconnaissance à l’endroit des initiateurs pour le choix porté sur Kétou pour abriter cet atelier qui à l’en croire, va permettre de fermer la parenthèse du passé et d’œuvrer pour une meilleure organisation du phénomène.

Le maire de Kétou a également souhaité l’intervention de WANEP-Bénin sur le terrain pendant la période de transhumance et la prise en compte de la gestion du phénomène par l’Etat central tout en notifiant que les communes manquent de ressources pour faire face aux besoins en la matière.

Le représentant du préfet du Plateau, Robert Otchandé a salué cette initiative de WANEP-Bénin et signifié que la transhumance qui constitue une source de conflits récurrents et violents entre éleveurs et agriculteurs en Afrique, est l’une des préoccupations communes à toutes les autorités. 

Les participants ont au cours de cet atelier échangé sur les initiatives prises par WANEP-Bénin et les autorités à divers niveaux des deux départements pour gérer au mieux la transhumance et fait une projection sur les actions phares à mener durant les campagnes à venir.


ABP/ID/DKJ

Natitingou, voyage au coeur du monde des lépreux

09-10-2017

Par: Moutarou IDRISSOU
Accueillant près de 50 malades par an, le Centre de traitement anti-lèpre de Natitingou...
Revue de presse

Les exploits diplomatiques du Bénin salués par les quotidiens

12-10-2017
Cotonou, 12 oct. (ABP)- Divers sujets occupent les colonnes des quotidiens parvenus à l’ABP ce jeudi même si certains parmi eux reviennent sur la tournée sous-régionale du président Talon placée par les contenus...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
tribune des Communes
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions