Elus communaux et municipaux des communes du septentrion lancent un appel à la paix au Bénin depuis Djougou

Politique / Elus communaux et municipaux des communes du septentrion lancent un appel à la paix au Bénin depuis Djougou

10-05-2019 à 12:05:33

Djougou, 10 Mai 2019 (ABP)-Les élus locaux, communaux et municipaux des vingt-sept (27) communes des quatre départements du septentrion soutenant les actions du gouvernement ont organisé ce jeudi, à l’école normale d’instituteurs (ENI) de Djougou, en présence des ministres du gouvernement Abdoulaye Bio Tchané, Alassane Séidou et Bintou Adam Chabi Taro, ainsi que plusieurs autres personnalités politico-administratives, un conclave pour appeler toutes les Béninoises et Béninois à la culture de la paix.

Dans son mot de bienvenue, Abischaï Abraham Akpalla, maire de Djougou a souligné la nécessité de préserver la paix et a invité les uns et les autres à être des "ambassadeurs de la paix".

« Préoccupés par la situation politique que traverse notre pays la République du Bénin depuis quelques semaines et les conséquences graves d’une lecture biaisée des faits sur la paix et l’unité nationale par une frange de la population », martèle dans une déclaration finale, le maire de Banikoara, Tamou Bio Sarako, porte-parole des maires du septentrion soutenant les actions du gouvernement, les élus communaux et municipaux de cette partie du pays ont donc décidé de se retrouver pour échanger en vue d’apporter leur contribution à la résolution définitive de ce problème.

« A l’issue des échanges empreints de responsabilité et après avoir écouté l’éclairage des faits par des autorités conviées », les maires des 25 communes du nord et conseillers municipaux et communaux venus des 27 communes du septentrion ont échangé sur les législatives tenues le 28 avril 2019 dans notre pays, a souligné le maire de Banikoara. A l’en croire, ils ont également confronté leurs expériences vécues ces derniers temps dans leurs localités et questionné les autorités politico-administratives de haut niveau.

Pour le porte-parole, l’examen des faits rapportés au cours de cette séance, révèle des préoccupations de menaces graves sur la paix et l’unité nationale qui interpellent le gouvernement et chacun des citoyens béninois pour des prises de positions claires et responsables.

Entre autres dispositions prises au terme des analyses, informe Tamou Bio Sarako, ces maires, élus communaux, municipaux et locaux réunis à Djougou ont condamné fermement les violences électorales enregistrées à l’occasion des législatives de 2019 et ont exigé que le gouvernement retrouve les auteurs et complices de ces actes et les punisse conformément aux lois et règlement de la République.

Tout en réitérant leur soutien ferme aux actions du président Patrice Talon et son gouvernement, ils ont aussi exhorté les différentes catégories socio-professionnelles, confessionnelles, coutumières et les leaders politiques de tout bord à œuvrer pour la culture de la paix et du dialogue.

« Je reste convaincu que votre appel sera entendu un peu partout au Bénin et permettra de calmer et d’apaiser tout le monde », a laissé entendre Alassane Séidou, ministre de la décentralisation par intérim. Pour renchérir, Bintou Chabi Adam Taro, ministre des affaires sociales a aussi salué à juste titre cette initiative des élus communaux et municipaux du Nord-Bénin, car selon elle, la paix n’a pas de prix. « Lorsque la paix est troublée, c’est le bien-être social qui est, par ricochet, troublé », a-t-elle reconnu.

En recevant la déclaration et promettant de rendre compte à qui de droit, le ministre d’Etat chargé du plan et du développement a, pour sa part, fait savoir que cet appel à la paix de Djougou est un exemple par excellence de ce que nous devons plus que jamais privilégier la voie du dialogue. « Votre initiative fait déjà école, car d’autres groupes ont repris le flambeau », a déclaré Abdoulaye Bio Tchané avant de souhaiter, à la suite de cet appel à la paix de Djougou, voir succéder l’appel de Cotonou, Porto-Novo, Lokossa.


ABP/BYS/CG

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le gouvernement envisage recruter près 11 000 enseignants au niveau de l’enseignement maternel et primaire

31-10-2019
Cotonou, 31 Oct. (ABP)-L’éducation, le développement et autres sont les sujets qui ont été développés dans les quotidiens parvenus à la rédaction de l’ABP ce jeudi.« Enseignement...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions