Les actions du gouvernement Talon expliquées à la population de Djougou  et environ via  Solidarité Fm

Politique / Les actions du gouvernement Talon expliquées à la population de Djougou et environ via Solidarité Fm

20-09-2019 à 10:09:34

Djougou, 20 Sept. (ABP) - Wilfried Léandre Houngbédji, Directeur de la communication de la présidence de la république du Bénin en tournée d’information dans le département de la Donga a, au cours d’une émission interactive animée ce jeudi à la radio communautaire "Solidarité Fm" ,  éclairé la population de Djougou ainsi que  celle du département de la Donga sur les actions du gouvernement du Président Patrice Talon.

A en croire le Directeur de la communication de la présidence, trois séries de mesures sociales ont été annoncées en conseil des ministres du mercredi 11 septembre 2019. La première concerne les reversés de 2008 toute catégorie confondue. Après les travaux de vérification de la régularité des opérations de reversement dans la fonction publique, des agents occasionnels et autres agents contractuels de l’Etat décidés par le conseil des ministre le 11 janvier 2017 et conduits par une commission interministérielle, sur un total de 37.607 dossiers ayant servi de base au reversement de 30.776 agents, des anomalies ont été relevées et portent notamment sur l’âge d’intégration de certains agents. 

Wilfried Léandre Houngbédji a expliqué à l'attention des auditeurs de solidarité Fm Djougou, que certains agents ne remplissaient pas la condition des 18 ans minimum au moment de leur reversement pendant que d’autres avaient déjà passé l’âge d’admission à la retraite, soit 60 ans. Les irrégularités, a-t-il aussi fait savoir,  portent également sur les diplômes produits par certains d'entre eux. Ainsi, l’on a noté des discordances de dates entre lesdits diplômes et les actes de naissance, la postériorité des parchemins à la date de recrutement de l’agent, de même que des diplômes obtenus à l’étranger mais non assortis de certificats d’équivalence ou d’authenticité.

Au total a précisé Wilfried Léandre Houngbédji, la commission a dénombré 25.135 agents régulièrement reversés et 5.461 qui l’ont été de manière fantaisiste. Ceux-ci, a-t-il soutenu, devraient faire objet d’un renvoi pur et simple de la fonction publique. Par ailleurs, indique-t-on, 3.860 agents ne se sont pas fait recenser mais percevaient leurs salaires. Mais considérant que les irrégularités constatées sont généralement imputables à divers responsables politiques et administratifs et que les agents concernés sont en situation d’emploi depuis plus d’une dizaine d’années déjà, le conseil des ministres du gouvernement de Patrice Talon a décidé nonobstant ces constats et pour des raisons d’ordre social, de les maintenir en service. Cette mesure,  a clarifié le directeur de la communication, ne concerne pas les détenteurs de faux diplômes.

La deuxième série de mesures sociales a indiqué l’hôte de l’émission interactive sur les actions du gouvernement, c’est le point des agents restés au service de l’Etat depuis le 31 décembre 2007 mais non rémunérés. Sensible à leur situation et mû par le souci d’équité et de justice sociale, le conseil des ministres a décidé de faire procéder, à titre exceptionnel à la régularisation de leur statut afin qu’ils deviennent formellement des agents de l’Etat, à l’exception de ceux dont les diplômes ne se sont pas révélés faux. Au cours de cette émission interactive, le directeur de la communication a aussi évoqué les mesures d’accompagnements des agents contractuels de l’Etat admis à la retraite en application de l’article 2 de la loi N°2015-19 du 15 novembre 2016 modifiant et complétant la loi N°86-014 du 26 septembre 1986 portant code des pensions civiles et militaires de retraite.

Plusieurs autres sujets tels que les réformes dans le secteur de l’éducation, la fermeture des frontières du Nigéria, la construction du stade, la fourniture d’énergie électrique, les travaux de réaménagement et de bitumage des routes Djougou-Savalou et Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara, la fermeture du centre universitaire et l’arrêt des travaux de construction d’une usine d’égrenage du coton à Djougou ont été diversement abordés. A ces différentes préoccupations, le Directeur de la communication de la présidence de la république du Bénin, Wilfried Léandre Houngbédji a rassuré les populations de l’engagement et de la disponibilité du gouvernement de la rupture à maintenir les efforts et à les accentuer chaque fois que nécessaire pour atteindre les résultats qui favorisent effectivement l’amélioration des conditions de vie et de travail de l’ensemble de tous les citoyens Béninois.



ABP/BYS/MS

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le Bénin réagit suite aux incidents survenus dans les régions frontalières au Nigéria

18-11-2019
Cotonou, 18 Nov 2019. (ABP) – Coopération, justice, éducation, politique, société et autres sujets d’actualités au plan national et international ont été abordés par les journaux parus...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions