La campagne de commercialisation des noix de Cajou officiellement lancée

Economie / La campagne de commercialisation des noix de Cajou officiellement lancée

16-03-2018 à 08:03:26

Djougou, 16 Mars (ABP)- Le ministre en charge de l’industrie et du commerce, Serge Ahissou et son collègue de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, accompagné du préfet de la Donga, Eliassou Biaou Aïnin, ont officiellement lancé jeudi à la place de l’indépendance de Djougou, devant un parterre d’opérateurs économiques intervenant dans le secteur et de producteurs d’anacarde, la campagne de commercialisation 2017-2018 des noix de cajou.

650 FCFA le kilogramme, c’est le prix d’achat fixé par le gouvernement pour cette campagne de commercialisation ouverte pour la période du 15 mars au 31 octobre 2018.

L’anacarde, a confié le premier adjoint au maire de Djougou, Amadou Idrissou, est l’une des cultures de rente prépondérante dans les exploitations agricoles de Djougou. En 2015, a-t-il poursuivi, un recensement a révélé que la production de noix d’anacarde à Djougou est estimée à 3921 tonnes sur une superficie de 12129 hectares.

Déplorant les difficultés, notamment les incendies de plantations et les achats précoces, auxquelles est confrontée la filière dans la Donga, le préfet du département, Eliassou Biaou Aïnin a salué les réformes entreprises par le gouvernement pour la réorganisation progressive de la filière cajou.

« L’inter profession de la filière anacarde est doté d’un plan stratégie de développement dont la mise en œuvre permettra d’accompagner efficacement la vision du gouvernement », a rassuré le président d’Ifa-Bénin, Atiné Achadé.

La filière anacarde, dit le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, est la deuxième culture de rente après le coton. Mais, précise Gaston Dossouhoui, les progrès observés en termes de volumes de production et d’exportation ne sont pas encore à la hauteur des attentes.

« Notre ambition, est d’en faire une filière attractive, génératrice d’emplois et de revenus à travers la modernisation des vergers d’anacardiers, le renforcement des unités de transformation et l’amélioration des circuits de distribution des noix d'anacarde et des produits dérivés », a confié le ministre Dossouhoui.

Donnant le top de cette campagne de commercialisation, le ministre de l’industrie et du commerce, Serges Ahissou a annoncé que des mesures sont prises par l’État pour renforcer l’organisation de la filière, notamment, à travers le renforcement des contrôles au niveau des frontières, le respect des conditions de déroulement de la campagne de commercialisation et le suivi des flux physiques et financiers de la filière.


ABP/ ELBY/IM/DKJ
Revue de presse

La réalisation des projets d’aménagement routier inscrits dans le programme d’action du gouvernement (PAG) émerveille les populations

24-02-2020
Cotonou, 24 fév. (ABP) - Le lancement des travaux de la route Wadon-Adjarra-Porto-Novo, la sortie médiatique du ministre de la communication et des postes, Alain Oroula et l’adhésion de l’honorable Séfou Fagbohoun...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions