"La détermination du chef de l’Etat à ramener les trésors royaux sur le sol béninois est une prouesse", selon Rock Gnassounou-Akpa

Culture / "La détermination du chef de l’Etat à ramener les trésors royaux sur le sol béninois est une prouesse", selon Rock Gnassounou-Akpa

12-11-2021 à 17:11:49

Lokossa, 12 Nov. 2021 (ABP) - Quelques jours après le rapatriement des œuvres culturelles spoliées au Dahomey, aujourd’hui Bénin, en 1892, par la troupe du général Alfred Amèdé Dodds, le directeur départemental du tourisme, de la culture et des arts des départements du Mono et du Couffo, Rock Gnassounou-Akpa a déclaré, dans une interview accordée, jeudi, à l’ABP, que la détermination du président de la République, son excellence Patrice Talon à ramener sur le sol béninois une partie des trésors royaux est une prouesse et une première au Bénin qui est à saluer.

Pour Rock Gnassounou-Akpa, le chef de l’Etat a eu le courage et la détermination de pouvoir continuer la demande des vingt six trésors royaux. Depuis le 26 août 2016, à l’en croire, le gouvernement béninois, à travers son ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, avait demandé à l’ancien président de la République Française, François Hollande, la restitution des 26 œuvres culturelles qui avait essuyé un échec, en son temps, à cause d’un principe d’inaliénabilité mais, précise-t-il, « le président ne s’était pas découragé ». Selon le DDTCA, le chef de l’Etat a continué à réclamer et le 09 novembre dernier, rappelle-t-il, « ça été une concrétisation et l’acte d’appropriation de ces œuvres a été signé cette même date par le ministre de la culture de la République Française, Roseline Bachelot et le ministre béninois du tourisme, de la culture et des arts, Jean Michel Abimbola ». Le retour des trésors royaux que les béninois ont vécu comme le retour de nos derniers rois à savoir Guézo, Glèlè et Béhanzin, a poursuivi Rock Gnassounou-Akpa, « est une prouesse et une première au Bénin, qui mérite d’être salué et n’est rien d’autre qu’une première étape ».

Toujours pour le directeur du tourisme, de la culture et des arts, la date du 09 novembre 2021 dans les relations entre la France et le Bénin, pour ne pas dire toute l’Afrique, est une date historique. Rappelant que le 08 novembre 2017 à Ouagagoudou le président Français avait déclaré qu’il veut faire de l’Afrique la priorité de la diplomatie française, le Bénin, souligne-t-il, « par le courage du président de la République Patrice Talon a été à l’honneur et c’est une date historique pour le Bénin et toute l’Afrique entière ». Pour lui, rien ne pourra arrêter cette lame de fond de l’ère nouvelle qui a vu jour entre la France et le Bénin et déjà, rappelle-t-il, « le président Talon a plaidé dans ce sens le mardi dernier en disant qu’il aimerait qu’il se retrouve encore avec le président de la République française pour le retour d’autres arts royaux comme le dieu Gou, dieu des métaux et de la forge, la tablette de fâ du devin Guèdêgbé ». Parlant toujours du retour de toutes les œuvres d’arts appartenant au Bénin, le DDTCA a précisé qu’il y a des œuvres privées qu’on ne peut pas espérer mais seulement, clarifie-t-il, « celles spoliées par la troupe du général Alfred Amèdé Dodds peuvent être rapatriées dans la suite du processus ».

Une chose étant de rapatrier les trésors royaux et l’autre chose étant de s’assurer des conditions de leur conservation, le DDTCA a expliqué que le gouvernement a prévu stocker lesdites œuvres d’abord au palais de la Marina pour une période d’acclimatation qui ne va pas excéder deux mois puisque, souligne-t-il, « la température française n’est pas la même que chez nous ». Après cette période d’acclimatation, a-t-il poursuivi, « les arts royaux seront exposés pour trois mois, toujours au palais de la marina ». A la suite de l’exposition du palais, le fort portugais de Ouidah va accueillir les 26 œuvres pour trois ans, période au cours de laquelle elles seront exposées au public qui désire les découvrir et ce n’est qu’après l’étape de Ouidah, que les trésors royaux rapatriés seront définitivement exposés au musée de l’épopée des amazones et des rois de Danhomey à Abomey. Quant à l’authenticité des œuvres dans le temps, Rock Gnassounou-Akpa a martelé qu’il n’y a pas de souci à se faire.


ABP/CBA/CG

Les enfants, esclaves et victimes de la production cotonnière dans l’Atacora

23-06-2021

Par: Moutarou IDRISSOU
La lutte contre le trafic des enfants, se heurte à des pratiques profondément ancrées...
Revue de presse

Le nombre de partis politiques enregistrés actuellement au Bénin, dévoilé

10-08-2021
Cotonou, 10 Août. 2021 (ABP) - Le dénombrement des partis politiques actuellement enregistrés au Bénin et l’évolution de l’affaire Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon contre la Criet, sont les sujets...
Agro-business
Opinion

Patrice Talon : Le triomphe par la vérité et le bilan (Par Joseph Vodounon Djodo)

29-11-2020

Par: Joseph VODOUNON DJODO
Si dans la civilisation universelle, la vérité est célébrée comme une vertu, il n’en demeure pas moins vrai que...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions