Youma Fall  épouse l’idée du passage du marché Africain au marché d’Abidjan

Culture / Youma Fall épouse l’idée du passage du marché Africain au marché d’Abidjan

12-03-2018 à 09:03:32

Treichville (Abidjan), 11 Mars.  (ABP) –  La représentante du secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Mme. Youma Fall a félicité le comité d’organisation du Masa, lors de la cérémonie inaugurale, ce samedi, au palais de la culture de Treichville, l’idée du passage désormais du marché africain au marché d’Abidjan.  

« A l’occasion de ce jubilé, notre Masa devient le Marché des arts du spectacle d’Abidjan, à l’instar du festival panafricain de  Ouagadougou, de la biennale de l’art contemporain africain de Dakar et j’en passe… », a apprécié Mme. Youma Fall, directrice de la diversité culturelle et du développement culturel de l’OIF.

C’est le moment de dire tout notre bonheur de voir la Côte d’Ivoire, poursuit-elle, de  s’approprier pleinement cet événement majeur et fondateur en accolant le nom de sa capitale à sa dénomination.

Pour elle, un événement peut constituer ce qu’on peut appeler « une valeur de territoire » dans la mesure où cette conversion cadre avec les attentes de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif).

« Il est utile de rappeler dans le domaine du développement quand on évoque le développement des arts et de la culture, nous sommes en présence de plusieurs versants. Parmi ces versants, il y a notamment le versant esthétique, le versant production qui se réfère à l’économie… mais le versant symbolique et de territoire qui a toute son importance », a-t-elle relevé.

Poussant la réflexion un peu plus loin,  Youma Fall est convaincue que les événements culturels du continent n’ont nullement besoin, pour promouvoir le spectacle et la créativité africaine, de mettre « africain » dans leur dénomination. « Surtout que nous voulons aller au-delà », a-t-elle insisté.

Elle s’est même interrogée : « sinon que faire de la participation du Japon, de l’Allemagne, du Mexique ? ». Elle a invité les Africains à être des créateurs, tout court, et de se méfier de ceux qui exigent d’eux d’être Africains avant d’être créateur.

Pour finir, elle croit qu’être soi-même est un gage supplémentaire et des plus solides de la pérennisation des événements culturels majeurs du continent.


ABP/RAD/DKJ

Point de l'inondation dans le Mono et mesures prises

29-10-2019

Par: Naboa TCHEHOU
 Dr Dorine Danmitondé, Chef-cellule du conseil départemental de lutte contre le Vih-Sida,...
Revue de presse

Le gouvernement envisage recruter près 11 000 enseignants au niveau de l’enseignement maternel et primaire

31-10-2019
Cotonou, 31 Oct. (ABP)-L’éducation, le développement et autres sont les sujets qui ont été développés dans les quotidiens parvenus à la rédaction de l’ABP ce jeudi.« Enseignement...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions