Les stades de Natitingou exposés à l’insécurité lors des derbys

Sport / Les stades de Natitingou exposés à l’insécurité lors des derbys

22-08-2017 à 15:08:27

Natitingou, 22 août (ABP)-  Lors des matchs du championnat national de football de deuxième et troisième divisions au stade municipal de Natitingou, aucune disposition sécuritaire n’est prise, malgré les dérapages comportementaux observés au cours de deux matchs qui ont failli tourner au drame.

Les forces de l’ordre sont souvent absentes en ces lieux où de vives altercations entre supporters sont monnaies courantes.

Pour preuve, le 06 Août dernier, lors de la rencontre Tigre FC de Kouandé et Réal sport de Parakou, des supporters de Tigre FC de Kouandé ont voulu en découdre avec l’arbitre. Alors qu’il n’y avait ce jour-là, ni policiers ni gendarme pour rétablir l’ordre.    

Heureusement, la situation a pu être maîtrisée. Le dimanche 20 août, une vive altercation est survenue entre les supporters de Racine Club et d’Asso FC de la localité et ceux du Réal Sport de Parakou, toujours en absence des forces de sécurité.

« C’est l’équipe qui joue à domicile qui assure de la sécurité de ces hôtes, mais les frais sont payés par la fédération béninoise de football » a expliqué le président de la ligue de football amateur Atacora-Donga, Bako Abdoulaye. Mais si l’équipe hôte n’arrive pas à faire face à cette charge, poursuit-il, elle contacte la ligue afin que celle-ci prenne ses responsabilités.

Contrairement à ces propos, le match du 20 août dernier, Lion de Natitingou qui ont accueilli Réal de Parakou ont certifié avoir mené en vain les démarches à l’endroit de la police.

« Les textes sont claires, à chaque match il doit avoir des policiers au stade », a fait comprendre, le coach de l’équipe Mohamed Arouna.

« Plus loin, le président de la ligue de football amateur Atacora-Donga, souligne également que, si les matchs se jouent au stade de Natitingou sans la présence des forces de sécurité, c’est parce que les arbitres ne jouent pas pleinement leur rôle.  Ces derniers doivent exiger la présence des forces de l’ordre » a indiqué Bako Abdoulaye.

Le président de la commission régionale des arbitres de l’Atacora et de la Donga Sahi Chabi, ne dément pas  mais estime que Natitingou est un cas particulier.

« Les forces de sécurité arrivent régulièrement en retard au stade, c’est pourquoi nous prenons souvent l’engagement de commencer le match en attendant leur arrivée », justifie le président de cette commission Sahi Chabi.

Du côté de la police, aucune version officielle n’a été donnée. Mais selon les indiscrétions, au-delà du manque d’effectif, la fédération béninoise de football ne remplit souvent pas sa part du contrat en termes de paiement des primes de déplacement des agents de sécurité.


ABP/IM/AE/DKJ
Revue de presse

Le Bénin salué à l'international pour l'amélioration de ses performances économiques

05-02-2020
Cotonou, 05 Fév. 2020 (ABP) - Les performances économiques réalisées par le Bénin, l’adoption d’un nouveau code d’électricité, la politiques avec les communales du 17 mai, sont entre autres...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions