L’ONG FAME en campagne de sensibilisation sur les violences faites aux femmes et aux filles à Dogbo

Société / L’ONG FAME en campagne de sensibilisation sur les violences faites aux femmes et aux filles à Dogbo

06-12-2019 à 20:12:54

Dogbo, 06 Déc. 2019 (ABP) – L’ONG femme autonome-mère épanouie de madame Paulette Kembo a entamé vendredi par l’arrondissement Tota sa campagne de sensibilisation des femmes et hommes sur les violences faites aux femmes et aux filles dans le but de dire "NON" à ces violences dans la commune de Dogbo.

A Dogbo, les statistiques des violences faites aux femmes et aux filles demeurent toujours inquiétantes.

Cette année, de janvier à octobre 2019, selon la responsable du centre de promotion sociale de la localité, Véronique Atcho, le service d’écoute et d’aide juridique du centre a enregistré 302 plaintes parmi lesquelles on dénombre 47 cas de coups et blessures, quinze enlèvements et séquestrations, 31 cas de harcèlement moral, 39 de violences psychologiques et 114 cas de violences conjugales.

Pour la présidente de femme autonome-mère épanouie (FAME), ces taux non seulement n’ont pas augmenté depuis la sensibilisation de l’année dernière mais aussi n’ont pas pour autant diminué. Une situation plutôt satisfaisante, avoue Paulette Kembo, parce que, précise-t-elle, « les femmes ont témoigné que les hommes sont en train de prendre conscience sur certains aspects mais continuent de les faire subir la violence psychologique ».

Pour cette première étape de la tournée de sensibilisation, les participants ont suivi des communications sur les quatre types de violences et les peines encourues en cas d’infraction.

Toujours au cours de la séance, les gestes quotidiens qui constituent des violences mais souvent passés sous silence à cause de l’ignorance des textes et de la loi ont été également expliqué aux femmes et hommes fortement mobilisés pour la circonstance.

Comme attente de cette tournée de sensibilisation sur les violences faites aux femmes, fait savoir Paulette Kembo, est la prise de conscience pour que le bilan dans un an soit plus satisfaisant du côté des statistiques sur les violences féminines dans la commune de Dogbo.

Présent à la sensibilisation, le premier adjoint au maire de Dogbo, Dénis Sossoukpoui a déclaré que la séance va permettre à chacun, homme et femme, de connaître son rôle dans le foyer pour que cessent les violences faites aux femmes et filles.

Parlant des sanctions, maître Prince Rony, greffier au tribunal de première instance de deuxième classe de Lokossa a expliqué que les peines d’emprisonnement vont de 1 à 5 ans pour les infractions à caractère délictuel et d’un an à dix ans pour celles à caractères criminel. Pendant ce temps, les violences psychologiques sont frappées des peines d’amende allant de cinq cent mille à un million de francs CFA.

Les six autres arrondissements de la commune de Dogbo recevront également l’équipe de Paulette Kembo pour la même séance de sensibilisation.



ABP/CBA/TIE
Revue de presse

L’insécurité de retour dans les villes et campagnes du Bénin

20-01-2020
Cotonou, 20 Janv. (ABP) - La sécurité des personnes et des biens, la politique et l’éducation ont été au menu des livraisons des canards parus ce lundi et reçus à l’Agence Bénin presse...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions