Le mariage forcé, un acte courant à Gangnigon (Kétou)

Société / Le mariage forcé, un acte courant à Gangnigon (Kétou)

19-08-2017 à 21:08:39

Gangnigon (Kétou), 19 août (ABP)– Les populations du village de Gangnigon dans l’arrondissement de Kpankou, commune de Kétou, au cours d’une séance de sensibilisation organisée vendredi à leur intention par l’Association béninoise d’assistance à l’enfant et à la famille (ABAEF), sur les violences faites aux femmes et au filles, ont indiqué que les cas de mariage forcé et d’autres formes de violences basées sur le genre sont fréquents dans leur localité.

Le mariage forcé, les violences psychologiques et morales, la privation de la femme de tout héritage familial sont selon les participants, les formes de violences fréquentes dans le village de Gangnigon situé à environ 2,5 kilomètres du centre-ville de Kétou.

Selon la présidente de l’ABAEF, Céline Dagba, cette séance de sensibilisation vise à faire connaître aux populations à la base, les formes de violences, les infractions courantes, les dispositions prévues par la loi et les voies d’accès à la justice.

Elle vise par ailleurs à écouter et entretenir les uns et les autres sur les formes de violence fréquentes dans la localité afin de les limiter progressivement et d’œuvrer pour la paix dans les foyers. 

Dans leurs différentes communications, les responsables de l’ABAEF et du centre de promotion sociale de Kétou ont rappelé la nécessité de bannir certaines anciennes pratiques et de se conformer aux textes de la république tout en indiquant que devant la loi, l’homme et la femme sont égaux et ont les mêmes droits.

Aussi, ont-ils exposé le contenu de la loi N°2011-26 du 09 janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes au Bénin et les textes connexes.

À en croire le chef service d’écoute du Centre de promotion sociale de Kétou, Yves Kantchékon, bon nombre de citoyens de cette commune porte encore de réserve pour se rapprocher du centre où d’autres structures intervenant dans le domaine pour parler des difficultés de leur foyer.

Sages, jeunes, hommes et femmes présents à la séance ont affiché leur détermination à changer de pratiques dans leur village et ont à travers des échanges en langue nationale évoqué d’autres inquiétudes à la connaissance des responsables de l’association.


ABP/ ICA/ID/DKJ

Les enfants, esclaves et victimes de la production cotonnière dans l’Atacora

23-06-2021

Par: Moutarou IDRISSOU
La lutte contre le trafic des enfants, se heurte à des pratiques profondément ancrées...
Revue de presse

Le nombre de partis politiques enregistrés actuellement au Bénin, dévoilé

10-08-2021
Cotonou, 10 Août. 2021 (ABP) - Le dénombrement des partis politiques actuellement enregistrés au Bénin et l’évolution de l’affaire Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon contre la Criet, sont les sujets...
Agro-business
Opinion

Patrice Talon : Le triomphe par la vérité et le bilan (Par Joseph Vodounon Djodo)

29-11-2020

Par: Joseph VODOUNON DJODO
Si dans la civilisation universelle, la vérité est célébrée comme une vertu, il n’en demeure pas moins vrai que...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions