Vers la création d'une ligne budgétaire pour la promotion des droits de l’enfant et la protection des  filles et des femmes à Kouandé et Péhunco

Société / Vers la création d'une ligne budgétaire pour la promotion des droits de l’enfant et la protection des filles et des femmes à Kouandé et Péhunco

15-11-2017 à 18:11:18

Djougou, 15 Nov. (ABP)- L’ONG Femmes, enfants et environnement pour le développement (FEE-D) a, à la faveur d’un atelier d’échanges tenu mardi et mercredi à l’Ecole nationale des instituteurs (ENI) de Djougou, plaidé auprès des conseillers communaux et cadres techniques de Kouandé et Péhunco, une ligne budgétaire communale sur les droits de l’enfant et la protection des  filles et des femmes.

Au cours de cet atelier inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme quinquennal financé par Plan-Bénin et la coopération technique belge (CTB), les responsables de l’ONG FEE-D et du Plan-Bénin ainsi que les conseillers communaux et cadres techniques des deux communes de l’Atacora ont d’abord débattu des questions de l’éducation et de la protection des filles et femmes.

Touchant du doigt les réalités sociologiques qui pèsent négativement sur ces couches vulnérables, Sourokou Mamam, directeur exécutif de l’ONG FEE-D a exhorté les conseillers communaux à inscrire dans leurs prochains budgets communaux, un budget sensible : droits des enfants et par ricochet, une programmation basée sur les droits de l’enfant pour que les interventions de ces mairies partenaires puissent toucher les enfants dans la réalisation de leurs droits spécifiques.

Pour Gounou Séro, premier adjoint au maire de Péhunco, cette séance d’échanges vient à point nommé rappeler aux élus communaux, les problèmes liés aux violences faites aux enfants et aux femmes. « Nous élus, sommes donc invités à donner nos capacités de protection de l’enfant et de la femmes », a reconnu M. Gounou.

Abondant dans la même logique, Moussa Abasse, maire de Kouandé  a reconnu également que « les enfants  et les femmes constituent des couches vulnérables. Il faudra vraiment beaucoup de management en regroupant les décideurs au niveau local pour leur en parler », a-t-il fait savoir avant de saluer à l’image de son prédécesseur, la tenue de cet atelier.

Ces deux autorités communales ont au nom de leurs administrés et collègues conseillers promis non seulement de restituer les acquis de cette séance au niveau de leurs communautés  mais aussi et surtout prévoir dans la mesure du possible, des ressources pour faire face aux violences faites aux enfants et aux femmes.

Au nombre de 34, apprend-t-on, ces conseillers et cadres techniques des mairies de Kouandé et Péhunco  ont reçu les mêmes notions que les collèges des communes de Matéri et Cobly, partenaires également de l’ONG FEE-D.

« Les communes sœurs peuvent également s’approcher de ces communes partenaires afin de prendre en compte les préoccupations de tous les enfants quel que soit le niveau où ils se trouvent », a conclu le directeur exécutif de l’ONG FEE-D.


ABP/BYS/DKJ

Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

Le président Patrice Talon rencontre ce jour la classe politique pour une sortie de crise

15-07-2019
Cotonou, 15 Juil. 2019 (ABP)-La reprise du dialogue politique, l’économie, la sécurité et autres sujets d’actualité ont fait la Une des journaux parus ce lundi.« Dialogue politique pour la paix et l’unité...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions