Un corps sans vie, repêché de la marre de la chute de Kota, après plus de 24 heures de recherches

Drame / Un corps sans vie, repêché de la marre de la chute de Kota, après plus de 24 heures de recherches

27-02-2019 à 12:02:54

Kota (Natitingou), 27 Février 2019 (ABP)-Le corps de l'un des deux étudiants de l’école normale supérieure de Natitingou morts noyés hier lundi dans la marre de la chute de Kota, a été repêché dans l’après midi de mardi par les sapeurs pompiers de la localité, avec l’aide des maîtres nageurs du village de Kota et certains touristes expatriés venus fortuitement en visite sur le site, a été témoin l’ABP.

Consternation et tristesse pour les parents et proches des victimes. Partie pour une promenade à la chute de Kota, les deux étudiants ont fini leurs séjours sur terre aux fonds de la marre. Il a fallu plus de 24 heures de recherche aux sapeurs pompiers de Natitingou pour retrouver un corps sans vie.

Les maîtres nageurs du village de Kota et certains touristes expatriés venus fortuitement en visite sur le site ont été d’une aide précieuse dans cet exercice.

Sur instruction du procureur de la république près le tribunal de première instance de Natitingou, le corps sortie de la marre a été remis aux parents de la victime pour inhumation.

Suspendues à la tombée de la nuit, les recherches se poursuivront ce mercredi dans l’espoir de retrouver le second corps.

Selon les témoignages recueillis surplace, les deux étudiants avec cinq autres de leurs amis, après une promenade dans la ville de Natitingou ce lundi, auraient décidés de se rendre à la chute de Kota pour juste faire des photos.

Mais une fois sur le site, les deux victimes auraient décidé de se baigner, et ce, malgré le refus formelle de l’un de leurs amis.

« Quand j’ai refusé, ils sont ressortis de l’eau, avant de replonger encore subitement sans plus jamais ressortir », a rapporté un proche des victimes.

Un autre étudiant qui faisait aussi partir de la délégation aurait même tenté de les sauver mais en vain.

« Les sapeurs pompiers de Natitingou n’ont pas des moyens adéquats pour des cas de noyade, sinon ils auraient peut être pu les sauver une fois alerté », a fustigé l’un des parents des victimes.

Les deux étudiants seraient en fin de cycle en mathématique et en science de la vie et de la terre à l’école normale supérieure de Natitingou.

Pour devoir de mémoire, chaque année au moins deux personnes meurent à la chute de Kota. L’année passée c’était encore une étudiante de l’école normale supérieure de Natitingou qui avait été repêché de la marre. S’agit-il des noyades naturelles, ou un phénomène mystique ? La question reste entière.


ABP/IM/CG
Revue de presse

Le président Talon donne des instructions pour l’ouverture immédiate des cantines scolaires

16-09-2019
Cotonou,  16 Sept. (ABP) – La rentrée scolaire 2019-2020, la sécurité au sein de la Cedeao, la politique, l’économie et plusieurs autres sujets au plan national et international ont été abordés...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions