Alidou Démonlé Moko : Un acteur de développement au parcours exceptionnel

Deuil / Alidou Démonlé Moko : Un acteur de développement au parcours exceptionnel

16-06-2020 à 16:06:20

Kandi 16 Juin (ABP) - Député de la 8ème législature à l’Assemblée nationale, Alidou Démonlé Moko, ancien maire de Kandi, l’homme politique que pleure depuis dimanche dernier le peuple béninois, la première circonscription électorale dont il est issu, est présenté comme un orfèvre du développement, un être affable, un militant politique de conviction.

Meurt dès suites d’une courte maladie, Alidou Démonlé Moko est né en 1961 à Kandi où il fit ses études primaires et secondaires. Après le BAC, il va poursuivre ses études supérieures à l'Université Nationale du Bénin où il sort avec une maitrise en Géographie.

Revenu à Kandi, l’illustre disparu a enseigné l'histoire et la géographie à Banikoara, avant de décrocher un contrat professionnel à la Société nationale pour la promotion agricole (SONAPRA). Militant de l’UDS pendant plusieurs années aux côtés des députés Assouma Marcos et autres, il participe activement aux élections communales de 2008 en tant que suppléant de Patrick Yérima dans le premier arrondissement de Kandi.

En 2014, à la suite de la nomination de El-Hadj Azizou Issa au poste de ministre de l’agriculture, élu député FCBE, Patrick Yérima cède son poste de conseiller à Alidou Démonlé Moko au conseil communal de Kandi, et rejoint l'hémicycle. Une fois au conseil, alors qu'il était question d'élire un nouveau maire, le code électoral écarte son principal challenger Bouraïma Zakari, un agent de la mairie. C'est alors que le bloc ayant la majorité se constitue autour de lui et porte son choix sur la personne de Alidou Démonlé Moko qui fut élu maire de la commune de Kandi.

Alors qu'on s'apprêtait pour les communales de 2015, le parti Alliance Soleil fut créé. Candidat sur cette liste, il est réélu dans son arrondissement devant le ministre de l'économie maritime d’alors Patrick Yérima, nommé quelques mois avant le scrutin. Son parti avec une majorité de 12 conseillers communaux décide donc de le reconduire à son poste de maire.

En 2016 à l’élection présidentielle, Alidou Démonlé Moko, a entre temps soutenu la candidature de Issa Salifou avant de rallier la coalition de la Rupture au second tour l’élection. En décembre 2017, une tentative de destitution venant de son camp politique fut enclenchée après la signature de 17 conseillers communaux sur 18. Mais après quelques heures il a su déjouer et gagner la confiance de 8 conseillers qui retirent leur signature. La crise s'installe donc au sein du conseil communal de Kandi. À la session de destitution, neuf (09) ont voté contre.

C'est dans ce climat de division qu’il a régné en tant que maire, jusqu'à la création du parti Union Progressiste avec lequel, Alidou Démonlé Moko, participe en 2019 aux élections législatives qualifiées d’exclusives, en qualité de suppléant du Ministre Alassane Séidou, deuxième tête de liste après l'honorable Issa Salifou, dans la première circonscription électorale.

Elu député à l’Assemblée nationale, le ministre décide par la suite de céder sa place pour rester au gouvernement. C'est alors que le maire, Alidou Démonlé Moko, fut installé à l'hémicycle par le président de l’institution, Louis Vlavonou, en qualité d'élu de la nation.

C'est le poste qu'il occupait jusqu'à ce qu’une courte maladie l’emporte le dimanche 14 juin à l'hôpital d'Allada.

Marié, Alidou Démonlé Moko, laisse derrière lui deux enfants dont un garçon et une fille.




ABP/BNS/IA
Revue de presse

Vers l'opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19

29-06-2020
Cotonou, 29 Juin 2020 (ABP)-, L’opérationnalisation des mesures sociales d’atténuation des effets du Covid-19, le respect des mesures barrières  dans les mosquées,  la relance la machine du Parti progressiste...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions