La campagne agricole au titre de l’année 2019-2020 lancée à Glazoué

Agriculture / La campagne agricole au titre de l’année 2019-2020 lancée à Glazoué

20-04-2019 à 20:04:14

Affécia (Glazoué), 19 Avril. 2019(ABP)- Le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (MAEP), Gaston Dossouhoui entouré des directeurs centraux et techniques de son cabinet a procédé vendredi à Affécia, village et arrondissement de la commune de Glazoué au lancement officiel de la campagne agricole 2019-2020 autour du thème : « Gestion des ravageurs : Quels défis pour la sécurité alimentaire ? », en présence de plusieurs acteurs du monde agricole et des partenaires techniques et financiers (PTF) accompagnant le gouvernement dans le secteur agricole.

Appréciant à sa juste valeur le choix porté sur la commune de Glazoué pour abriter l’évènement, le maire Jacques Dagoué, a fait savoir que sa commune est reconnue comme l’un des plus grands greniers du Bénin en termes de production record de vivriers avec un grand marché de produits vivriers disponibles en plein temps et de plusieurs rizeries. Il a salué les efforts consentis au quotidien par le gouvernement pour révéler le Bénin au plan agricole. Aussi a-t-il demandé l’appui constant du gouvernement dans la gestion des conflits entre agriculteurs et éleveurs soldés souvent par des bilans meurtriers lourds.

Selon le préfet intérimaire des Collines, Firmin Kouton, avec les réformes opérées dans le secteur agricole depuis l’avènement du régime de la rupture, le Bénin amorce progressivement le virage d’un pays agricole prospère. Tout en déployant la non exploitation du fleuve Zou et Okpara pour des cultures de contre saison, le préfet a appelé les productrices et producteurs des Collines à faire des efforts supplémentaires pour faire de cette campagne une réussite totale.

Au pupitre pour lancer officiellement la campagne au titre de l’année 2019-2020, le ministre Gaston Doussouhoui après avoir salué les efforts de tous les acteurs de la production agricole a fait remarquer que la production végétale fait face à plusieurs invasions cycliques de ravageurs endogènes et des introductions accidentelles de ravageurs de quarantaine qui constituent de véritables menaces pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Pour lui, l’objectif « faim zéro », qui est au cœur des 17 objectifs de développement durable de l’agenda 2030, ne peut être atteint sans une gestion efficiente et durable des ravageurs des cultures en général, et des espèces transfrontalières en particulier.

Cette gestion des ravageurs poursuit-il, pour son efficacité effective, doit être vue de façon intégrée pour prendre en compte les questions d’accès aux intrants en général et aux pesticides homologués en particulier, de résilience soutenue aux effets des changements climatiques, de diffusion des innovations techniques porteuses de durabilité et respectueuses de l’environnement.

A en croire le ministre Dossouhoui, au-delà des questions de gestion des ravageurs, la mise en route des plans nationaux de développement des filières agricoles phares du programme d’actions du gouvernement (PAG), reste le cheval de bataille pour une campagne agricole réussie. Cette campagne agricole démarre sous de bons hospices, car elle connaîtra affirme t-il plus d’actions concrètes en faveur des filières. Ainsi, le gouvernement compte atteindre la barre des 700.000 tonnes pour le coton, 419.000 tonnes pour le riz, 2.100.000 tonnes pour le maïs, 115.000 tonnes pour la noix d’anacarde, 816.000 tonnes pour les cultures maraîchères, 76.200 tonnes pour la viande, 122.000 tonnes pour le lait et 80.000 tonnes de poissons.

Pour y parvenir, rassure le ministre, le gouvernement s’est engagé à renforcer son accompagnement aux producteurs tout au long de cette campagne agricole, à travers l’amélioration du dispositif d’appui conseil aux acteurs des filières agricoles, la facilitation du mécanisme d’accès aux semences et plants de qualité ainsi qu’autres intrants spécifiques, l’appui à la disponibilité d’aliments de bétail et de poisson, le renforcement de l’accès à la mécanisation agricole adaptée sous l’égide de la nouvelle Agence qui vient d’être créée.

Le ministre n’a pas manqué d’exprimer toute la gratitude du gouvernement et du peuple béninois aux partenaires au développement dont l’appui constant constitue un atout indéniable pour le progrès de l’agriculture.



ABP/BKM/CG
Revue de presse

La mise en œuvre des recommandations issues du dialogue politique national préoccupe le gouvernement

17-10-2019
Cotonou, 17 Oct. 2019 (ABP)-La politique, le développement, la sécurité et autres sujets d’actualités ont fait la une des quotidiens parvenus à la rédaction de l’ABP ce jeudi.« Mise en œuvre...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions