Le ministre Alassane Séïdou lance la phase II du PDIEM à Bohicon

Développement / Le ministre Alassane Séïdou lance la phase II du PDIEM à Bohicon

08-04-2019 à 20:04:47

Bohicon, 08 Avril 2019 (ABP) – Le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale par intérim, Alassane Séïdou, a officiellement lancé vendredi sur le parc à bus d’Agbangon dans la commune de Bohicon, la phase II du Programme de développement des infrastructures économiques et marchandes (PDIEM), manifestation suivie de la pose de la première pierre pour la construction du parc à bus de la ville, en compagnie des partenaires de la Coopération suisse, a constaté l’Agence Bénin Presse.

Le PDIEM vise à impacter les conditions de vie des populations et l’économie des communes partenaires, à travers la réalisation et l’exploitation des infrastructures économiques rentables et le renforcement de l’autonomie financière des communes.

« Le PDIEM est un puissant levier pour mobiliser les ressources au niveau de nos communes, des commerçants et des artisans », a fait savoir le ministre Alassane Séïdou. Pour ce Programme qui est à sa phase II, les infrastructures à réaliser seront en matériaux locaux, afin de promouvoir une économie locale solidaire pouvant permettre aux artisans et aux Petites et moyennes entreprises du secteur des matériaux de construction, de se développer et de générer des emplois durables. Le ministre a donc exprimé sa profonde gratitude à l’endroit de la coopération suisse qui, à travers le PDIEM ne ménage aucun effort dans son élan de réduire sensiblement la pauvreté dans nos communes.

La première phase du PDIEM étant achevée en juin 2018 avec des investissements qui ont porté sur la réalisation d’infrastructures qui ont profité directement à l’économie locale, aux producteurs, aux commerçants et à tous ceux qui interviennent dans la chaîne de distribution et d’échanges de biens et services, sa réplication, au regard des résultats obtenus, s’impose pour s’étende à d’autres communes.

Ainsi, la première phase ayant favorisé la capitalisation des acquis comme la professionnalisation des petits artisans, la valorisation et la promotion des matériaux locaux, l’amélioration des conditions de travail des usagers des infrastructures économiques et marchandes, la génération de ressources le renforcement institutionnel des intercommunalités, à travers six (06) infrastructures socio-communautaires construites ou réhabilitées dans les communes de Malanville, Banikoara, Gogounou, Kalalé, Sinendé et Tchaourou, il est impératif de répliquer les résultats sur d’autres localités.

Dans le souci de rendre pérennes ces différents investissements, le gouvernement du Bénin et d’autres acteurs locaux ont demandé la poursuite et l’extension du PDIEM dans d’autres communes du pays, à savoir Bohicon, Glazoué Nikki et Péhounco, a fait remarquer le représentant résident suppléant de la Coopération suisse au Bénin, Benoît Meyer-Bisch. Cela aboutit à la 2ème phase du programme qui consistera à la consolidation des acquis, la mise à l’échelle et la réplication des interventions dans d’autres départements du pays.

Abondant dans le sens des avantages liés à la première phase du PDIEM, M. Benoît Meyer-Bisch a également cité à la suite du ministre Alassane Séïdou, le développement des stratégies pour favoriser l’inclusion des femmes dans la mise en œuvre du projet, des groupements féminins qui ont pu améliorer leur pratique professionnelle et augmenter leurs revenus, l’accroissement des recettes au niveau des collectivités locales, les revenus additionnels générés pour les acteurs économiques et les taxes perçues par les communes qui ont servi à améliorer les services publics et les conditions de vie des populations.

Faisant la genèse du PDIEM, M. Benoît Meyer-Bisch, a, en substance, expliqué que c’est en réplication d’un projet réalisé au Burkina Faso, que la Coopération suisse au Bénin a initié en 2013 le PDIEM pour soutenir à la fois le secteur agricole et redynamiser l’économie locale dans le respect des textes de la décentralisation.

Pour cette 2ème phase de quatre ans, du PDIEM (du 02 juillet 2018 au 30 juin 2022), les objectifs ne varieront pas. La phase 2 du PDIEM est directement arrimée aux stratégies du pays, au Plan d’action du gouvernement (PAG) mais aussi au plan stratégie de développement sectoriel agricole (PSDA) a précisé M. Benoît Meyer-Bisch.

Les infrastructures de la phase II seront réalisées sous maîtrise d’ouvrage des communes. Il s'agit d’un cofinancement avec les communes et en partie avec l’Etat pour une phase II qui bénéficie d’un budget de plus de 5,6 milliards de F CFA.

La délégation a ensuite procédé à la pose de la première pierre du projet de construction du parc à bus de Bohicon, sise à Agbangon, d’un montant de 600 millions de F CFA.

A l’issue de cette deuxième phase du PDIEM, le représentant résident suppléant de la Coopération suisse au Bénin, souhaite être convaincu, que ce Programme aura contribué à la volonté de l’Etat béninois, et des acteurs locaux, de faire des infrastructures économiques un moteur du développement du territoire, et surtout de la réduction de la pauvreté. Ceci, grâce aux réinvestissements par les communes, des recettes générées par les infrastructures dans les secteurs sociaux et économiques, a-t-il souhaité.

A cette manifestation, les usagers du parc à bus de Bohicon qui sont sortis massivement pour assister à ce double événement ont, par la voix de la représentante des bonnes dames et celle du gestionnaire du parc, Marcel Djidago, dit leur gratitude à l’endroit des partenaires de la Coopération suisse et du gouvernement pour avoir pensé à la modernisation du parc à bus, véritable plate forme d’échanges et levier du trafic routier au centre du pays.



ABP/IA/TIE

Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

6,9 milliards F Cfa pour des infrastructures dans 75 communes du Bénin

21-08-2019
Cotonou, 21 Août 2019 (ABP)-Le projet de construction des infrastructures dans des communes du Bénin, la gouvernance, l’éducation, le commerce sont entre autres les sujets qui ont fait la une des quotidiens parvenus à...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions