Accusé de tentative de viol sur la mineure, G. R., Valentin Aïkpé, condamné à dix (10) ans de travaux forcés

Accusé de tentative de viol sur la mineure, G. R., Valentin Aïkpé, condamné à dix (10) ans de travaux forcés

Par: Jean-Marie NAFONHUNDE
02-05-2018

Cotonou, 02 Mai 2018 (ABP)- La Cour d’assises de Cotonou a condamné ce mercredi dans la petite salle B d’audience de la Cour d’appel de Cotonou, Valentin Aïkpé, âgé de vint-cinq (25) ans au moment des faits, de nationalité béninoise, cultivateur et meunier au moment des faits, à dix (10) ans de travaux forcés, accusé d’avoir commis courant août 2011 un crime de tentative de viol sur la mineure G. R. à Agbotagon dans la commune de Toffo, vingt-et-unième (21ème) dossier inscrit au rôle provisoire de la première session de la Cour d’assises de l’année 2018.

Il ressort des faits que Valentin Aïkpé, de profession cultivateur et meunier au moment des faits, aurait en août 2011 à Agbotagon, dans la commune de Toffo, imposé des relations sexuelles à la fillette G. R. alors âgée de cinq (05) ans. Interpellé et inculpé de crime de viol, Valentin Aïkpé, a reconnu les faits à l’enquête préliminaire. Son bulletin de casier judiciaire ne porte mention d’aucune condamnation antérieure. L’enquête de moralité lui est défavorable. Le rapport de l’expertise médico-psychologique et psychiatrique de l’accusé révèle qu’il disposait de toutes ses facultés mentales et intellectuelles au moment des faits.

La Cour a déclaré le huis-clos pour les débats compte tenu de la sensibilité des faits. Toutefois de sources concordantes, l’accusé Valentin Aïkpé, a choisi la voie de la dénégation et n’a pas du tout reconnu les faits de tentative de crime  de viol sur ladite mineure mis à sa charge.

Mr Gilbert Togbonon, représentant le ministère public, a de son côté, démontré  que l’infraction est suffisamment établie et a requis dix (10) ans de travaux forcés contre l’accusé.

La victime arrivée à l’audience de ce jour, accompagnée de sa mère, s’est constituée en partie civile Me Agathe Affougnon Ago  a assuré la défendre des intérêts de la partie civile.

La Cour prononçant le verdict du procès pénal, a déclaré Valentin Aïkpé, coupable d’avoir commis le crime de tentative de viol sur la fillette, G. R et l’a condamné  à dix (10) ans de travaux forcés.

Pour ce qui est du procès civil, la partie civile a réclamé cinq (05) millions de francs CFA pour réparation de tous les préjudices causés, demande à laquelle la Cour a accédée et intimé l’ordre  à l’accusé de payer ladite somme.

L’accusé est incarcéré le 21 août 2011, il lui reste au moins trois (03) ans et quatre (04) mois à passer encore en prison.

La Cour est composé du président Victor Fatindé, des assesseurs Martial Boko et Akim Abdoulatif.  Mr Gilbert Togbonon a représenté le Ministère public et Louis Houngbo a tenu la plume.



Revue de presse

L’insécurité de retour dans les villes et campagnes du Bénin

20-01-2020
Cotonou, 20 Janv. (ABP) - La sécurité des personnes et des biens, la politique et l’éducation ont été au menu des livraisons des canards parus ce lundi et reçus à l’Agence Bénin presse...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions