Accusé de viol sur la mineure, Z. F., Moussiliou Koukè, condamné à 08 ans de travaux forcés

Accusé de viol sur la mineure, Z. F., Moussiliou Koukè, condamné à 08 ans de travaux forcés

Par: Jean-Marie NAFONHUNDE
05-05-2018

Cotonou, 05 Mai 2018 (ABP)- La Cour d’assises de Cotonou a condamné  ce vendredi dans la petite salle B d’audience de la Cour d’Appel de Cotonou, Moussiliou Koukè, âgé de 32 ans au moment des faits, de nationalité béninoise, mécanicien auto, à huit (08) ans de travaux forcés, poursuivi pour crime de viol commis le 18 avril 2010 à Abomey-Calavi sur la mineure Z. F., âgée de quinze (15) ans au moment des faits, vingt-troisième (23ème) dossier inscrit au rôle provisoire de la première session de la Cour d’assises de Cotonou de l’année 2018.

Dans la matinée du dimanche 18 avril 2010 à Abomey-Calavi, la nommée Z. F., âgée de quinze (15) ans allait acheter du savon pour sa grande sœur avec qui elle vit quand, arrivée à hauteur du garage de Moussiliou Koukè, elle a ramassé un morceau de fer par terre. Sur demande de Moussiliou Koukè, Z. F., l’a approché pour lui montrer ce qu’elle venait de ramasser. Moussiliou Koukè en a profité pour l’entraîner à l’intérieur de son garage où il lui a imposé des relations sexuelles. Z. F. n’a été délivrée que par la population alertée par ses cris de détresse. Inculpé de viol sur mineur, Moussiliou Koukè a reconnu les faits à toutes les étapes de la procédure.

La Cour a déclaré le huis-clos pour les débats. De sources concordantes, l’accusé Moussiliou Koukè a reconnu le crime de viol sur la mineure Z. F. Le Ministère public prenant ses réquisitions, a démontré que l’infraction de crime de viol est constituée et a demandé à la Cour de retenir l’accusé dans les liens de ces chefs d’accusation et de le condamner au temps déjà passé en détention.  (L’expert  psychologue et psychiatre aurait mentionné dans son rapport l’altération progressive des facultés mentales de l’accusé. De même, il aurait demandé qu’il soit permis à ce dernier d’aller se faire soigner). 

A signaler que ces conclusions du rapport d’expertise médico psychologique et psychiatrique ont eu leur poids dans le temps requis par  Mr l’Avocat général Emmanuel Opita,  contre l’accusé.

Me Rosaline T. Demagnitché, pour défendre l’accusé  est allé dans le même sens que l’Avocat général Emmanuel Opita.

La Cour dans sa délibération, a déclaré l’accusé Moussiliou Koukè, coupable d’avoir commis le crime de viol sur la mineure Z. F. et l’a condamné à huit (08) ans de travaux forcés.

Retenons que la victime n’est pas arrivée et il n’y a pas eu de constitution de partie civile.

L’accusé en détention préventive depuis le 04 mai 2010, retrouve sa liberté.

La Cour est composée du Président Zacharie Dah-Sèkpo, des assesseurs Ferdinand Dégbéla et Zéphyrin Agassounon.  Mr Emmanuel Opita a représenté le ministère public et Me Fatondji Félicien a tenu la plume.

ABP/JMN/AE


Revue de presse

Entre souvenirs et patriotisme, le Bénin célèbre les 30 ans de la Conférence des forces vives de la nation

19-02-2020
Cotonou, 19 Fév. (ABP) - La conférence des forces vives de la nation de février 1990, 30 ans après les assises et plusieurs autres sujets liés à la vie des institutions, la politique, l’éducation...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions