Coupable de viol Innocent Palou condamné à 03 ans d’emprisonnement ferme

Coupable de viol Innocent Palou condamné à 03 ans d’emprisonnement ferme

Par: Jean-Marie NAFONHUNDE
21-05-2019

Cotonou, 20 Mai 2019 (ABP)-Le tribunal de 1ère instance de Cotonou, a condamné ce lundi dans sa salle G, Innocent Palou de nationalité togolaise, majeur au moment des faits, accusé de viol sur la mineure X, âgée de moins de 13 ans à Cotonou, à trois (03) ans d’emprisonnement ferme.

La fillette X, âgée de neuf (09) ans, vit chez son tuteur Boniface Dossou et son épouse. Son tuteur a l’habitude de la déposer au domicile de son beau-père pour aller au service et la récupérer les soirs à son retour. Au domicile du beau-père se trouvent la domestique Alex Jeanne connue sous la dénomination de Honnon et le nommé Palou Innocent, gardien et chargé de veiller sur le grand-père malvoyant. Dans la journée du 24 février 2016, au domicile du beau-père, Innocent Palou s’étant retrouvé seul au salon avec la jeune fille x, l’a entraînée dans l’une des chambres de la maison avant d’entretenir des rapports intimes avec elle. Au même moment, dame Jeanne Alex faisait la lessive dans la cour et ayant noté l’absence de la mineure, l’a aussitôt appelée. La fillette sortie de la chambre et avait les yeux rougis et une démarche inhabituelle. La nouvelle fut aussitôt portée au tuteur de la jeune fille X qui l’a conduite le lendemain chez un gynécologue, surtout du fait que la mineure n’arrivait plus à marcher correctement. Interpellé puis inculpé de viol sur mineure de moins de treize (13) ans, l’accusé Innocent Palou a reconnu les faits aussi bien lors de l’enquête préliminaire que lors de son interrogatoire de première comparution devant le magistrat instructeur, bien qu’il ait choisi par la suite de tenter de les dénier.

A la barre ce jour, Innocent Palou n’a pas reconnu les faits de viol sur la mineure X, âgée de moins de 13 ans. Il a dit que la fillette n’a pas de seins, et que de ce fait elle est considérée comme son enfant. Seule la domestique, Alex Jeanne qui a soupçonné Innocent Palou d’entretenir des relations sexuelles avec la fillette, a habilement attiré l’attention du tuteur qui a sollicité l’expertise d’un gynécologue, une démarche qui a permis de faire la lumière sur le doute qui planait. La démarche inhabituelle constatée, le résultat de l’examen du gynécologue et les aveux de la fillette ont permis de comprendre que celle-ci était soumise à des rapports sexuels.

Au regard de ce qui précède dans leurs détails déballés au cours du débat, sans exclure le contenu des procès verbaux lus, le ministère public a fini par en arriver à la conclusion de sa réquisition qui retient l’accusé dans les liens du chef d’accusation de viol sur mineure de moins de 13 ans et tout cela après avoir bien sûr démontré que les éléments légal, matériel moral et intentionnel sont réunis. L’intention criminelle de l’accusé, la conjonction sexuelle, l’acte de pénétration, l’absence de l’imen et l’inflammation des lèvres et autres observations sont là quelques points sur lesquels le ministère public s’est appesanti pour faire toucher aux uns et aux autres la pertinence de la gravité du crime. Il a décidé que de tels actes soient punis avec la dernière rigueur. Il a requis contre Innocent Palou, la réclusion criminelle à perpétuité.

Le Bâtonnier Me Yvon Détchénou, a plaidé l’acquittement pure et simple après une démonstration de la non constitution des éléments de l’infraction. Pour lui la décision du TPI doit être motivée.

A noter qu’il n’y a pas eu de partie civile, la victime étant absente à l’audience.

Le TPI, revenu pour rendre sa décision après la clôture des débats et une suspension, a requalifié l’infraction en délit d’atteinte sexuelle sur la mineure X, âgée de moins de 13 ans. Il a déclaré l’accusé coupable de cette infraction et l’a condamné à la peine de trois (03) ans d’emprisonnement ferme.

L’accusé retrouve sa liberté parce qu’il est en détention préventive depuis le 29 Février 2016.

Le président du TPI est Jacques Hounsou, Les assesseurs sont Ambroise Adjiboyé, Aubert Kodjo, Fortunato Kadjègbin, Arnaud Toffoun, Antoine J. Abévi.

Soulignons que la première session du tribunal de 1ère instance de Cotonou statuant en matière criminelle au titre de l’année 2019 vient ainsi de prendre fin.


ABP/JMN/CG


Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

40 communes du Bénin bénéficient désormais d’un accès à internet à haut débit

07-08-2019
Cotonou, 7 Août 2019 (ABP) - La réaction du gouvernement à la suite du drame de Bopa, l’assainissement des plans d’eau du sud Bénin et la mise en service des points numériques communautaires ont fait l’objet...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions