Cour d’assises : Roland Hounguè écope de six (06) ans de prison pour viol

Cour d’assises : Roland Hounguè écope de six (06) ans de prison pour viol

Par: Jean-Marie NAFONHUNDE
07-04-2018

Cotonou, 06 Avr. (ABP)- Présenté ce vendredi à la barre de la cour d’assises de Cotonou qui siège en sa première session de l’année 2018, l’accusé Roland Hounguè, âgé de vingt-cinq (25) ans au moment des faits, de nationalité béninoise, a écopé de six ans d’emprisonnement pour viol sur dame P.B., âgée de vingt-trois (23) ans au moment des faits, épouse et mère de trois (03) enfants.

Les faits incriminés ont été commis en avril 2012 à Assagota où, le sieur Roland Hounguè, ouvrier dans la palmeraie de la coopérative d’aménagement rural d’Assagota de la commune de Toffo, a surpris madame P.B. en train de voler des noix de palme tombées et a entretenu des relations intimes avec elle avant de la laisser partir.

Prétendant que lesdits rapports lui ont été imposés, dame P.B. a porté plainte contre Roland Hounguè qui est interpellé et poursuivi pour crime de viol.

Au cours de l'audience tenue à huis clos, l’accusé a reconnu les faits mis à sa charge.

Le ministère public représenté par Robert Dadaglo a quant à lui, demandé à la cour de retenir l’accusé dans les liens de l’accusation de crime de viol sur dame P.B. et de le condamner à quinze (15) ans de travaux forcés et ce, après avoir démontré que les éléments légal, matériel et moral du crime de viol sont parfaitement réunis.

A la décharge de l’accusé, Me Rosaline T. Démagnitché fait observer que l’élément matériel du crime de viol n’est pas constitué dans le cas d’espèce. De ce fait, elle plaide l’acquittement de son client au bénéfice du doute.

L’enquête de moralité est favorable à l’accusé. Le rapport d’examen psychiatrique et psychologique révèle que l’accusé disposait de toutes ses facultés au moment des faits et souligne qu’il est accessible à la peine pénale. Par ailleurs, son bulletin N° 1 du casier judiciaire est vierge et ne porte mention d’aucune condamnation.

La cour, délibérant, a déclaré M. Roland Hounguè, coupable d’avoir commis le crime de viol sur dame P.B., sans son consentement et l’a condamné à la peine de six (06) ans de travaux forcés.

Placé en détention préventive, le 08 mai 2012, Mr Roland Hounguè retourne encore en prison.

Me Hélène Kèkè Aholou, représentant la partie civile, a réclamé pour la victime la somme de cinq cents mille (500.000) francs CFA, à titre de dommages et intérêts pour les préjudices causés. Une demande à laquelle le ministère public a accédé. La cour, par voie de conséquence, a condamné l’accusé à payer ladite somme.

La cour est composée du Président, Georges Toumatou, des assesseurs Jules Chabi Mouka et Jacques M. Hounsou, du Ministère public, Robert Dadaglo. C’est Me Félicien Fatondji qui a tenu la plume.


Revue de presse

Le président Talon donne des instructions pour l’ouverture immédiate des cantines scolaires

16-09-2019
Cotonou,  16 Sept. (ABP) – La rentrée scolaire 2019-2020, la sécurité au sein de la Cedeao, la politique, l’économie et plusieurs autres sujets au plan national et international ont été abordés...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions