Dègbédji Aholidji écope de 5 ans d’emprisonnement pour coups et blessures volontaires ayant entrainé une infirmité permanente

Dègbédji Aholidji écope de 5 ans d’emprisonnement pour coups et blessures volontaires ayant entrainé une infirmité permanente

Par: Isidore ATINDEYETIN
18-05-2018

Abomey, 18 Mai 2018 (ABP) – La cour d’Assises d’Abomey a déclaré jeudi,  Dègbédji Aholidji, actuellement 28 ans, coupable de coups et blessures volontaires ayant entrainé une infirmité permanente d’un œil crevé à Robert Tonassé, suite à une bagarre le 17 décembre 2012 à Kpakpassa dans la commune de Savalou, au 04ème dossier inscrit au rôle provisoire de la première session de la Cour.

L’accusé  Dègbédji Aholidji qui a beaucoup varié dans ses propos à l’instruction, a fini par reconnaître les faits mis à sa charge et a demandé la clémence de la cour.

L’affaire remonte au 17 décembre 2012, où Dègbédji Aholidji, soupçonnant son épouse Nathalie Ahouandjinou d’adultère avec Robert Tonassé, qui lui a pourtant démarché le mariage de sa compagne en échange d’une somme de quatre-vingt mille (80.000) F CFA au profit de la mariée.

Porté tout en colère au domicile de celui qu’il considère désormais comme son rival, Dègbédji Aholidji a asséné des coups de poings, crevant l’œil gauche à Robert Tonassé, chez qui il a retrouvé sa femme Nathalie Ahouandjinou, après une prise de bec avec celle-ci.

La série de confrontations des déclarations des différentes parties ont fait tomber la version du résumé des faits qui inscrit que, Robert Tonassé a été le père adoptif de Nathalie Ahouandjinou, mise sous sa tutelle par le père géniteur de la fille, depuis le décès de sa mère.

A toutes les étapes de la procédure avant le jour du procès, le dossier a été conduit selon que la victime Robert Tonassé a été le tuteur de dame Nathalie Ahouandjinou, actuellement âgée de 20 ans.

Il a fallu surtout les témoignages du père de Nathalie Ahouandjinou, pour faire tombée cette fausse version, et rétablir la vérité.

Ses déclarations attestent que c’est l’entremetteur du mariage,  la victime Robert Tonassé, qui est venue demandée la main de Nathalie Ahouandjinou, pour le faire épouser à son ami, l’accusé Dègbédji Aholidji.

A l’interrogatoire,  Nathalie Ahouandjinou qui a fait deux enfants à son mari et en a perdu un, a reconnu avoir été une ancienne copine de Robert Tonassé la victime, son confident chez qui elle cotisait de l’argent et à qui elle racontait ses déboires avec son mari  Dègbédji Aholidji.

Dans ses réquisitions, le ministère public a retenu quatre (04) ans d’emprisonnement contre l’accusé Dègbédji Aholidji. Le procureur général a fait ressortir les circonstances aggravantes des faits de coups et blessures volontaires, constituées d’infirmité permanente sur la victime et l’intention coupable de l’accusé. Il a également relevé la circonstance atténuante des faits, liée à la jalousie et la colère qui ont poussé l’accusé à agir en violation de l’article 303 du code pénal.

La défense dit faire siennes, les décisions du ministère public, et demande à la cour de tenir compte des éléments d’analyses et d’appréciation du ministère public, pour délibérer.

Le conseil de l’accusé a qualifié d’intellectuellement honnête les décisions du ministère public, qui rencontrent son assentiment.

En délibérant, la cour a retenu cinq (05) ans d’emprisonnement ferme contre l’accusé, coupable de coups et blessures volontaires ayant entrainé une infirmité permanente sur la victime Robert Tonassé.

Constituée partie civile, la victime Robert Tonassé a réclamé 12 millions de F CFA, à titre de dommages et intérêt.

Après s’être retirée pour apprécier cette demande, la cour a finalement retenu le montant de 2 millions 500 mille F CFA, à payer par l’accusé Dègbédji Aholidji à la victime.

L’enquête de moralité est favorable à l’accusé, et son casier judiciaire ne fait mention d’aucune condamnation antérieure.

La Cour est composée du Président Désiré Dato, des assesseurs Serges Hounmanakan  et Mohamed Obonou. Mr Blaise Kissèzounon a représenté le Ministère public et Me Etienne Ahomakin a tenu la plume.


Revue de presse

Le président Talon donne des instructions pour l’ouverture immédiate des cantines scolaires

16-09-2019
Cotonou,  16 Sept. (ABP) – La rentrée scolaire 2019-2020, la sécurité au sein de la Cedeao, la politique, l’économie et plusieurs autres sujets au plan national et international ont été abordés...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions