Justice / Coupables de coups mortels Florent Kakpo et Séraphin Ahouandjinou, écopent respectivement de sept (07) et cinq (05) ans de réclusion criminelle

Justice / Coupables de coups mortels Florent Kakpo et Séraphin Ahouandjinou, écopent respectivement de sept (07) et cinq (05) ans de réclusion criminelle

Par: Jean-Marie NAFONHUNDE
17-05-2018

Cotonou, 17 Mai (ABP)- La Cour d’assises de Cotonou a déclaré ce mercredi, Florent Kakpo et Ahouandjinou Séraphin coupables de coups mortels sur la personne de Augustin Bossou et les a condamnés respectivement à sept (07) et cinq (05) ans de réclusion criminelle.

Pour ce même procès, la cour a également déclaré, M. Félix Montcho coupable de violences et de voie de faits sur Augustin Bossou et l’a condamné à deux (02) ans d’emprisonnement ferme.

Quant aux accusés Justin Hinlidé et Sébastien Ahouandjinou, la Cour les a déclarés non coupables de complicité de coups mortels et a acquitté purement et simplement Justin Hinlidé. Quant à Sébastien Ahouandjinou, il a été acquité au bénéfice du doute. Il s’agit de la suite et de la fin du procès des accusés Florent Kakpo et consorts du 28ème dossier inscrit au rôle provisoire de la première session de la Cour d’Assises de l’année 2018.

Pour rappel, il ressort des faits que le samedi 21 janvier 2012, aux environs de quatorze (14) heures à Agbotagon, dans la commune de Toffo, à la réunion des membres de la tontine dite «petit bar» sur la place publique, Augustin Bossou, aurait dénoncé le nommé Sébastien Ahouandjinou comme étant l’auteur de la grossesse que porte dame Gbètomè épouse de Pierre Ouandokpossi, leur chef collectivité. Suite à cette dénonciation, les nommés Félix Montcho, Sébastien Ahouandjinou, Florent Kakpo, Justin Hinlidé, Jules Aïzan et Mathias Houessou se seraient mis à porter des coups de poing à Augustin Bossou avant de décider de sa conduite au commissariat de Houègbo sous la direction de Séraphin Ahouandjinou et Florent Kakpo.

En cours de route, Augustin Bossou aurait résisté sur la moto conduite par Florent Kakpo au point même de les faire tomber. C’est alors que Séraphin et Florent Kakpo auraient porté des coups à Augustin Bossou avant de l’abandonner sur les lieux. Evacué d’urgence à la Clinique « OASIS » de Houègbo, Augustin Bossou a rendu l’âme lors de son transfert à l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi.

Séraphin Ahouandjinou, interpellé et inculpé de meurtre, a reconnu les faits tant à l’enquête préliminaire que devant le magistrat instructeur. Il est renvoyé devant la Cour d’Assises pour être jugé pour des faits de coups mortels. Félix Montcho, Sébastien Ahouandjinou, Florent Kakpo et Justin Hinlidé, interpellés et inculpés de meurtre n’ont pas reconnu les faits mis à leur charge par le Ministère public.

Florent Kakpo est renvoyé devant la Cour d’Assises pour être jugé pour des faits de meurtre. Quant aux nommés Sébastien Ahouandjinou, Félix Montcho et Justin Hinlidé, ils sont renvoyés devant la Cour d’Assises pour répondre des faits de violences et voies de fait.

L’enquête de moralité est favorable aux accusés. L’expertise médico-psychologique et psychiatrique révèle que les accusés étaient au moment des faits, en possession de toutes leurs facultés mentales et intellectuelles.

Prenant à leur tour la parole pour le plaidoyer, tour à tour les conseils Maîtres Roméo Godonou, Christel A. Balogoun, Bienvenu Bédié, Sakariyaou Nourou Guiwa et Evelyne da Silva, ont respectivement plaidé leurs clients non coupables et ont demandé leur acquittement pur et simple ou au bénéfice du doute.

A souligner que Me Evelyne da Silva a évoqué l’excuse de provocation que mérite son client Florent Kakpo. Les requalifications de certaines infractions faites par le Ministère public au cours de ses réquisitions ne sont pas faites au bon moment, ont dénoncé les conseils des accusés.

En délibérant, la Cour a déclaré Florent Kakpo et Ahouandjinou Séraphin coupables d’avoir porté volontairement des coups sur la personne de Augustin Bossou ayant entraîné son décès sans avoir l’intention de lui donner la mort et les a condamnés respectivement à sept (07) et cinq (05) ans de réclusion criminelle. La Cour a par la suite déclaré Félix Montcho coupable de violences et de voies de faits et l’a condamné à deux (02) ans d’emprisonnement ferme. Quant aux accusés, Justin Hinlidé et Sébastien Ahouandjinou, la Cour les a déclarés non coupables des infractions mises à leur charge et a acquitté purement et simplement Justin Hinlidé. Sébastien Ahouandjinou quant à lui, a été acquitté au bénéfice du doute.

Retenons que Florent Kakpo et Séraphin Ahouandjinou retournent en prison pour au plus un (01) an car, ils étaient respectivement en détention préventive depuis les 08 mars 2012 et mai 2014.

La Cour est composée du Président Hubert Arsène Dadjo, des assesseurs Christophe Atinmakan et Georges Gbaguidi. Mr Robert Dadaglo a représenté le Ministère public et Me Louis Houngbo a tenu la plume.



Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

Le président Talon donne des instructions pour l’ouverture immédiate des cantines scolaires

16-09-2019
Cotonou,  16 Sept. (ABP) – La rentrée scolaire 2019-2020, la sécurité au sein de la Cedeao, la politique, l’économie et plusieurs autres sujets au plan national et international ont été abordés...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions